Le Trident sort l'artillerie lourde avec Five Kings

La pièce Five Kings : L'histoire de notre... (Stéphane Bourgeois)

Agrandir

La pièce Five Kings : L'histoire de notre chute est présentée au Trident jusqu'au 7 octobre.

Stéphane Bourgeois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Cinq rois shakespeariens déclinés à l'origine dans deux tétralogies revisitées par 13 acteurs dans les trois heures et demie d'un spectacle évoquant six décennies de l'histoire récente du Québec... Ouf! Le Trident sort l'artillerie lourde en ouvrant sa saison avec Five Kings d'Olivier Kemeid.

On n'a pas affaire ici à un collage ou une adaptation à proprement parler, mais plutôt à une réécriture de l'auteur Kemeid, qui s'est inspiré des huit pièces consacrées par Shakespeare à Richard II, Henri IV, Henri V, Henri VI et Richard III. Des milliers de pages et des centaines de personnages ramenés à cinq heures de spectacle lors de sa création à Montréal en 2015, encore resserrés d'une heure et demie dans la nouvelle version présentée au Trident. Le défi était grand et la tâche, on s'en doute, colossale. 

Dans une ambitieuse mise en scène de Frédéric Dubois, on a droit à cinq pièces en une avec Five Kings : L'histoire de notre chute, qui braque les projecteurs sur l'ascension et la déchéance de cinq souverains anglais, transplantés dans le Québec des années 60 à nos jours. 

Richard II ouvre les hostilités dans une forme statique et froide. Alignés sur un plateau dépouillé, les acteurs livrent leurs répliques sans se regarder, les yeux braqués vers la salle, avançant à petits pas vers l'avant-scène. Des didascalies apparaissent sur l'écran pour annoncer des mouvements que les comédiens, figés, ne font jamais. Une discipline extrême de minimalisme - voire carrément aride - qui ouvre la porte à une suite nettement plus décalée...

Ça se décoince à l'arrivée de la génération et de la décennie suivante. Pendant que Henri IV se désole de voir son fils gâcher sa vie à faire la fête dans les bars, on se régale dudit party, animé notamment par un truculent Falstaff hippie, fort bien campé par Jack Robitaille. Le français international des royaux cède le pas au joual du peuple... 

Actualité

À mesure que le calendrier avance sur l'écran et que la mise en scène de Frédéric Dubois change d'esthétique, on se laisse porter par la vague, qui nous ramènera au final pas loin de notre actualité. 

Lorsque Henri VI (attendrissant Jonathan Gagnon) monte malgré lui sur le trône dans les années 2000, il le fait sur fond de soulèvements populaires et de montée du terrorisme. De quoi paver la voie à la consécration de Richard III, complètement insensible et prêt à tout pour toucher au pouvoir. Nous voilà en 2017, au milieu des discours creux de campagnes électorales, de la dictature de l'image et du grand vide de la téléréalité, dont on souligne ici le ridicule. Sous l'oeil de la caméra, Patrice Dubois mène le bal d'habile manière en roi bossu et machiavélique, ne se gênant pas pour prendre le public à témoin des horreurs qu'il commet. 

Plus de trois heures de luttes de pouvoir, de guerres, de meurtres, de viols, de trahisons... Tout ça semble terriblement sérieux, voire presque intimidant. La bonne nouvelle, c'est que Kemeid, Dufour et leurs complices ont réussi à rendre le tout digeste, notamment en concentrant le plus possible leur attention sur les rois et leurs personnalités, plutôt que sur le contexte politique menant à leur montée et à leur inévitable chute. Nul besoin de connaître Shakespeare sur le bout des doigts pour se laisser prendre à ce jeu certes exigeant, mais qui comporte bon nombre de moments réjouissants. 

La pièce Five Kings : L'histoire de notre chute est présentée au Trident jusqu'au 7 octobre. 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer