Venir au monde: frappés par la vie

Dans la pièce Venir au monde, une jeune... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Dans la pièce Venir au monde, une jeune femme (Lou-Adriane Cassidy) vivant en région rurale prend elle-même le volant pour aller accoucher à l'hôpital et se retrouve prisonnière de son véhicule après avoir frappé un orignal.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / La vie qui se bat, qui se précipite, qui fait violence, qui s'éteint, qui s'illumine ou qui danse. Dans un nouveau collage d'histoires vraies, l'auteure Anne-Marie Olivier et la metteure en scène Véronique Côté célèbrent avec Venir au monde la naissance dans ce qu'elle a de viscéral, d'exaltant... et de salissant!

Trois ans après Faire l'amour, le duo de créatrices propose en quelque sorte la suite logique avec cette nouvelle création, dévoilée cette semaine au Trident. Anne-Marie Olivier s'est de nouveau faite collectionneuse d'histoires véridiques, dirigeant cette fois sa cueillette vers des récits d'accouchements. 

Avec comme prémisse l'idée que la vie est «un fabuleux accident», Venir au monde ancre son point pivot dans une collision routière. Une jeune femme (Lou-Adriane Cassidy) vivant en région rurale prend elle-même le volant pour aller accoucher à l'hôpital et se retrouve prisonnière de son véhicule après avoir frappé un orignal. Passants et secouristes devront collaborer pour la sortir de là. La représentation de l'accouchement sera multipliée tout au long du spectacle, alors que nous serons appelés à être témoins de la naissance de chacun d'entre eux. 

La pièce passe par toute une gamme de scénarios : des bonheurs qui virent au drame, de la souffrance qui dépasse celle du corps, des bénédictions souhaitées, des miracles qu'on n'attendait plus, des imprévus qui font que la famille, dans ce qu'elle a de plus chaotique et anodin, devient le théâtre d'une grande fête. Quand bébé est prêt à naître, le contrôle échappe aux mieux préparés et la vie côtoie la mort plus souvent qu'on voudrait l'imaginer. C'est là que Venir au monde fait mouche : en mettant en exergue l'aspect à la fois indéniablement universel de la naissance et l'expérience forcément unique et personnelle de l'accouchement. 

Suggérer le concret

Véronique Côté et ses concepteurs ont rivalisé d'ingéniosité pour suggérer sur scène ces moments à la fois très concrets et forcément puissants, porteurs d'un immense spectre émotif. Ils font notamment de petits miracles pour représenter des instants de changements - atroces ou magnifiques - à travers une pellicule plastique. Le travail formel se veut poétique, mais néanmoins fixé dans quelque chose de vrai : l'eau coule, le sang gicle, des oeufs se cassent, etc. La troupe sème tout un fouillis sur la scène de la salle Octave-Crémazie. Si Venir au monde est un beau spectacle, il n'est certainement pas propre... Comme la vie, en fait. 

Porté par l'auteure elle-même, ainsi que par les comédiens Charles-Étienne Beaulne, Érika Gagnon, Christian Michaud, Marco Poulin, Alexandrine Warren et Maryse Lapierre, le texte d'Anne-Marie Olivier navigue entre un ton familier et des envolées poétiques qui ne touchent pas toujours la cible. Les segments plus déclamés semblent pertinents pour annoncer une rupture dans le temps et le récit d'une naissance. On décroche un peu quand ils s'invitent, souvent par le personnage de Maryse Lapierre, dans des scènes qui touchent davantage au terre-à-terre. 

Si le texte de Venir au monde est truffé d'images fortes, la charge émotive du spectacle passe aussi beaucoup par la musique. Soulignons ces ambiances toutes en cordes forgées par Josué Beaucage ou le beau chant de douleur soutenu par Lou-Adriane Cassidy, mais aussi ce judicieux emprunt à Guy Béart : L'eau vive, qui a servi de berceuse à tant d'enfants, devient ici un pont tout en tendresse entre le passé et le présent, entre la mort et la vie. 

Venir au monde est présenté au Trident jusqu'au 20 mai.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer