Une Bordée de tendresse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour sa première saison à titre de directeur artistique, Michel Nadeau a voulu préserver l'ADN de la Bordée, qui est d'offrir du théâtre «populaire, de qualité et accessible». Voulant mettre l'accent sur la création, les textes du répertoire québécois et contemporain et divers projets pour la relève, il entend aussi tenir compte des spécificités de Québec et du quartier Saint-Roch dans ses prochaines programmations.

Dans un contexte social où les mauvaises nouvelles pèsent lourd, Michel Nadeau croit que le théâtre pourra apporter un contre-point nécessaire. «Je voulais mettre l'accent sur la bienveillance qu'on doit avoir les uns envers les autres», résume-t-il. «Le plafond est bas présentement, il y a beaucoup de nuages, et je crois qu'il faut orienter ça sur les percées de soleil.»

Bienveillance de Fanny Britt ouvrira la saison du 12 septembre au 7 octobre. La mise en scène a été confiée à Marie-Hélène Gendreau, qui voit dans ce dilemme entre l'amitié et l'avancement professionnel «un objet d'une infinie tendresse, porté par une plume acérée». Elle a demandé à la scénographe Marie-Renée Bourget Harvey (qui signait le splendide tableau La forêt au carré Lépine lors du troisième Où tu vas quand tu dors en marchant...?) de créer une installation scénographique inspirée du texte. 

L'acronyme CHSLD aura un nouveau sens entre les mains de Véronika Makdissi-Warren, soit «Centre d'humbles survivants légèrement détraqués». En utilisant le jeu physique, clownesque et acrobatique, elle viendra «mettre une loupe» sur de petits gestes quotidiens, qui deviendront ainsi rocambolesques. On annonce une pièce ludique et tendre, dans un univers comico-tragique qui rappellera celui de Charlie Chaplin. Du 24 octobre au 18 novembre, en coproduction avec Niveau Parking.

Maryse Lapierre se repenchera sur Mme G., qui a été présenté à Premier Acte l'an dernier et qui a valu à Marie-Ginette Guay le Prix d'interprétation féminine de L'Association québécoise des critiques de théâtre. Le texte de Maxime Beauregard-Martin, à cheval entre documentaire et fiction, fait revivre Madame Thérèse, qui a accueilli les noctambules dans son bar clandestin de la rue Cartier pendant de nombreuses années. Du 16 janvier au 10 février, en coproduction avec On a tué la une!

La pièce américaine Une bête sur la lune sera présentée du 27 février au 24 mars. Amélie Bergeron en signe l'adaptation et la mise en scène. «On se surprend à sourire souvent», indique-t-elle, en écoutant cette histoire de réfugiés, fuyant le génocide arménien, qui se sont établis à Milwaukee en 1921. 

La saison se terminera avec Lucky Lady, de Jean-Marc Dalpé, mis en scène par Patric Saucier. On y suivra l'épopée de la dernière chance de petits criminels qui ont tout misé sur une course de chevaux. Frédérique Bradet, Jean-Michel Déry, Lauren Hartley, Valérie Laroche et Simon Lepage composent la distribution. Du 10 avril au 5 mai.

La Bordée accueillera également J'aime Hydro, un docu-théâtre en cinq épisodes de Christine Beaulieu, coproduction de Porte Parole, Champ gauche et du Festival TransAmériques, du 28 novembre au 9 décembre. Le Beu-Bye du Théâtre du temps qui s'arrête sera de retour en décembre et s'étirera jusqu'au jour de l'An. Je suis nous, vous êtes je, un projet de Jacques Lessard autour de la poésie de Jean Cocteau, sera également présenté les 4, 11 et 18 mars. 

Bilan de la saison 2016-2017

La 40e saison de la Bordée a été florissante, si on se fie aux chiffres dévoilés par Michel Nadeau lundi matin. En tenant compte de la tournée de Bousille et les justes et de la présentation de Gloucester à la Cinquième salle de la Place des arts, «plus de 41 000 personnes ont assisté aux productions de la Bordée cette année, ce qui est un record absolu», a souligné le directeur artistique. Il faut dire que les pièces de la saison et les pièces en tournée totalisent 145 représentations plutôt que la centaine habituelle. La Bordée comptait 3100 abonnés cette saison, soit 400 de plus que l'an dernier. La saison n'est toutefois pas encore terminée, et le théâtre a annoncé une supplémentaire, le 2 mai, pour L'avare.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer