Saison 2017-2018 du Trident: sentir l'air du temps

Anne-Marie Olivier, directrice artistique du Trident... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Anne-Marie Olivier, directrice artistique du Trident

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des histoires de famille et des thèmes «malheureusement d'actualité». Sans trop le chercher, la directrice artistique du Trident, Anne-Marie Olivier, a brodé un menu théâtral orienté entre ces deux pôles pour la prochaine saison. Seront alors revisités les univers de Shakespeare et de Wajdi Mouawad, tandis que la plume d'Isabelle Hubert et les cordes des Violons du Roy seront à l'honneur.

La saison du Trident s'ouvrira le 12 septembre de costaude manière avec Five Kings - L'histoire de notre chute, où se rencontrent sous la plume d'Olivier Kemeid cinq pièces de Shakespeare : Richard II, Henri IV, Henri V, Henri VI et Richard III. «Je trouve extra de pouvoir faire découvrir l'écriture d'Olivier Kemeid au public de Québec, se réjouit Anne-Marie Olivier. Il a un souffle poétique unique. C'est un condensé de ces oeuvres de Shakespeare qui ne sont pas souvent montées.»

Jonathan Gagnon dans Five Kings - L'histoire de... (fournie par le Trident) - image 2.0

Agrandir

Jonathan Gagnon dans Five Kings - L'histoire de notre chute

fournie par le Trident

Basée sur une idée d'Orson Welles, qui s'est pour la première fois attaqué à un collage de ces oeuvres, la proposition originale qui s'étalait sur plus de cinq heures sera ici concentrée en trois heures, dans une mise en scène de Frédéric Dubois. «Je pense qu'il faut parler des possibles dictatures, des possibles tyrans, ajoute Anne-Marie Olivier. On a les deux pieds dedans. On va avoir besoin de nos lumières plus que jamais.»

Les comédiens Jean-Michel Déry, Hugues Frenette, Jonathan Gagnon, Jack Robitaille et Emmanuel Schwartz seront notamment de la partie. 

Olivier Kemeid reprendra par ailleurs du service au Trident pendant la saison 2018-19 en signant la mise en scène de La détresse et l'enchantement de Gabrielle Roy, un solo qui sera porté par Marie-Thérèse Fortin.

Un meurtrier sous la loupe

Sylvie Drapeau dans Le cas Joé Ferguson... (fournie par le Trident) - image 3.0

Agrandir

Sylvie Drapeau dans Le cas Joé Ferguson

fournie par le Trident

Avec Le cas Joé Ferguson d'Isabelle Hubert, le Trident restera bien ancré dans l'air du temps, promet sa directrice artistique. Dès le 31 octobre, les spectateurs iront à la rencontre d'une étudiante en criminologie qui s'intéresse à l'impact des crimes graves en milieu rural en enquêtant sur le parcours d'un jeune meurtrier. «Ce texte-là m'interpelle particulièrement parce qu'il questionne notre responsabilité dans les cas d'ostracisation», note Mme Olivier, qui décrit la plume d'Isabelle Hubert comme un «trésor caché» de la capitale. 

Le spectacle, dans lequel Joëlle Bond, Sylvie Drapeau, Valérie Laroche et Steven Lee Potvin se donnent la réplique, a été programmé avant l'attentat à la Grande Mosquée de Québec. «Encore une fois, on est malheureusement dans l'actualité, observe Anne-Marie Olivier. C'est quelque chose qui me perturbe encore beaucoup. J'y pense tous les jours. Je pense que c'est important d'en parler. Dans Le cas Joé Ferguson, si la personne avait été bien écoutée, le drame ne serait pas arrivé. Mais il y a eu plein de petits facteurs qui ont mené à quelque chose d'horrible.»

Des images d'Australie

Normand D'Amour dans Quand la pluie s'arrêtera... (fournie par le Trident) - image 4.0

Agrandir

Normand D'Amour dans Quand la pluie s'arrêtera

fournie par le Trident

L'année 2018 s'ouvrira dans les mots de l'Australien Andrew Bovell, dont la pièce Quand la pluie s'arrêtera sera présentée pour la première fois en français dans une traduction de Frédéric Blanchette, qui se chargera également de la mise en scène. «C'est un coup de coeur partagé par plein de monde», indique Anne-Marie Olivier à propos de ce spectacle coproduit par le Trident, Duceppe et LAB87. 

«C'est une magnifique pièce australienne, reprend la directrice artistique. Le début est impressionniste et à un moment donné, on comprend qu'on est en train de visiter toute une lignée. Il y a un personnage qui va dénouer tous les noeuds de sa lignée. C'est super touchant. Ça parle de sujets lourds sans être lourd. Et il y aura de super acteurs.» Véronique Côté, Normand D'Amour, David Laurin, Christian Michaud, Alice Pascual, Marco Poulin, Maxime Robin, Paule Savard et Linda Sorgini partageront les planches dès le 16 janvier.

Le retour d'Incendies 

Sarah Villeneuve-Desjardins dans Incendies... (fournie par le Trident) - image 5.0

Agrandir

Sarah Villeneuve-Desjardins dans Incendies

fournie par le Trident

Plus d'une décennie après des passages remarqués au Carrefour international de théâtre, la pièce Incendies de Wajdi Mouawad revivra du 6 au 31 mars 2018 dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien. «Ça reste pour moi son grand chef d'oeuvre, évoque Anne-Marie Oliver. C'est un bijou de construction dramatique. C'est l'une des oeuvres contemporaines qui est la plus jouée et étudiée dans le monde. On a osé la refaire. Surtout qu'elle n'a pas été tellement jouée à Québec. On la refait parce que ce sont des mots qu'il faut réentendre.»

Cette nouvelle mouture de la pièce - dont l'adaptation cinématographique signée Denis Villeneuve a été nommée aux Oscars - sera notamment portée par Charles-Étienne Beaulne, Lise Castonguay, Marie-Hélène Gendreau, Véronika Makdissi-Warren, Sarah Villeneuve-Desjardins et Réjean Vallée.

Les Violons du Roy de la partie 

Jacques Leblanc dans Amadeus ... (fournie par le Trident) - image 6.0

Agrandir

Jacques Leblanc dans Amadeus 

fournie par le Trident

La saison théâtrale prendra fin au Trident dans une fête musicale, alors que la pièce Amadeus de Peter Shaffer sera revisitée par le metteur en scène Alexandre Fecteau, en collaboration avec Les Violons du Roy. «On ne pouvait pas parler de la musique de Mozart sans l'entendre pour vrai», résume Anne-Marie Olivier, qui se dit «fascinée» par le personnage. Pour sa musique, mais aussi pour son parcours. «C'est sûr qu'il ne l'avait pas facile parce qu'il avait un caractère particulier, ajoute-t-elle. C'est du bonbon pour de la dramaturgie à cause de son caractère, de son génie, de ses appétits. C'est une oeuvre qui a super bien vieilli.»

Bertrand Alain, Nancy Bernier, Marie Gignac, Jacques Leblanc et Mary-Lee Picknell figureront parmi les comédiens invités à partager la scène avec quatre musiciens.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer