Exclusif

30 millions $ pour le Grand Théâtre

Le bâtiment du Grand Théâtre de Québec est rongé :... (Le Soleil, Alice Chiche)

Agrandir

Le bâtiment du Grand Théâtre de Québec est rongé : «On observe que les composantes de béton préfabriqué de l'édifice se désagrègent de manière constante, récurrente, et que le phénomène est progressif dans le temps», pouvait-on lire dans des documents dont Le Soleil avait fait état.

Le Soleil, Alice Chiche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministère de la Culture investira 30 millions $ dans la rénovation de la façade du Grand Théâtre de Québec, a appris Le Soleil.

La dégradation irréversible du béton qui forme l'enveloppe extérieure du bâtiment nécessite une intervention importante. Son état menace d'intégrité de l'immeuble et est l'objet de préoccupations depuis quelques années.

Des inquiétudes ont aussi été émises quant à la préservation de la murale du sculpteur Jordi Bonnet où est inscrite la célèbre citation «Vous êtes pas écoeurés de mourir bande de caves? C'est assez!»

«Devant la nécessité de protéger le patrimoine que représente le Grand Théâtre, le ministère de la Culture devait poser des gestes, confirme Karl Filion, attaché de presse du ministre Luc Fortin. C'est ce que nous allons faire. L'annonce en bonne et due forme sera faite plus tard, au cours de l'automne.»

Le conseil des ministres a néanmoins entériné il y a deux semaines une aide financière de 30 millions $ pour les travaux.

Le Grand Théâtre comprend deux salles de spectacle, il héberge aussi le Conservatoire de musique de Québec, une galerie d'art et deux salles de répétition.

L'automne dernier, Le Soleil a révélé que trois scénarios étaient à l'étude pour accomplir la tâche complexe de remettre sur pied l'édifice.

Il était question «d'encapsuler» le bâtiment dans une nouvelle coquille, par exemple du verre, d'apposer un nouveau matériau sur le béton ou de remplacer les structures de béton géantes. Rien n'a filtré jeudi quant à l'option retenue par la Société du Grand Théâtre pour refaire une santé à son immeuble.

Bâtiment rongé

L'entreprise Pomerleau a été retenue pour effectuer les travaux. Les formes géométriques complexes de la façade bétonnée représentent un défi pour les travaux. Il a toujours été question d'une solution «onéreuse».

Des documents dont Le Soleil a déjà fait état démontraient que le bâtiment est rongé : «On observe que les composantes de béton préfabriqué de l'édifice se désagrègent de manière constante, récurrente, et que le phénomène est progressif dans le temps. [...]

Les infiltrations d'eau, par les microfissures, provoquent l'éclatement du béton et des fragments se détachent du bâtiment.»

Inauguré en 1971, le Grand Théâtre se voulait à l'origine une célébration du centenaire de la confédération canadienne.

Quatre institutions culturelles de Québec y sont installées: le Club musical de Québec, l'Opéra de Québec, l'Orchestre symphonique de Québec et le Théâtre du Trident.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer