Normand d'Amour sublime sa rage dans Moby Dick

Normand D'Amour incarne le fulminant capitaine Achab dans... (La Presse, André Pichette)

Agrandir

Normand D'Amour incarne le fulminant capitaine Achab dans Moby Dick. On le voit ici en pleine représentation au TNM, à Montréal.

La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Moby Dick, le roman d'aventures de Melville, est une oeuvre universelle. Mais pour Normand D'Amour, elle a une connotation toute personnelle. Comme si tous ses rôles, souvent marquants, tant au théâtre qu'au petit et grand écran, ne s'avéraient qu'un prélude préparatoire à celui du capitaine Achab, qu'il endosse dans l'adaptation de Bryan Perro et Dominic Champagne. Une interprétation marquée par une tragédie familiale.

Normand D'Amour a appris à contrôler la colère... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Normand D'Amour a appris à contrôler la colère qui l'habite depuis sa naissance, la transformant en intensité sur scène. 

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Achab, c'est pas mal moi. Cette douleur, cette rage, cette obsession qui m'habite dans la vie... Je savais que j'embarquais dans une folie, mais ça ne se refuse pas. Je pense que c'est la plus grosse affaire que j'ai faite dans ma carrière.» En effet : 15 gars, une fille, dont des acrobates, ainsi que des musiciens sur scène.

L'acteur de 53 ans, attablé à la terrasse bruyante d'un resto de Québec, affiche pourtant la mine détendue d'un homme bien dans sa peau. Cheveux gris couettés et yeux gris d'acier, il a la maturité assurée. Il n'en a pas toujours été ainsi.

Lorsqu'il était dans le ventre de sa mère, son père a perdu ses deux jambes dans un accident bête. «Cette douleur, cette peine qu'elle a ressenties, je l'ai vécue. Pendant

40 ans, j'ai été un volcan. Tout a sorti quand mon père est décédé.» Un père dont il garde le souvenir d'un homme courageux, qui a continué à travailler, mais qui s'ennuyait continuellement de courir. Et qui ressentait des douleurs fantômes à ses jambes manquantes. Comme Achab. «Tout ça est dans ma tête.»

Normand D'Amour a transposé cette détresse intérieure dans la folie qui habite Achab. Le capitaine défiguré du Péquod a perdu sa jambe en combattant la mythique baleine blanche au moment où s'amorce le récit. C'est l'époque d'avant le forage du pétrole, où l'huile de baleine est la principale source de combustible (Dominic Champagne en fait une lecture écolo, basée sur le gaspillage des ressources).

L'homme contre la nature

Dans ce récit épique, Achab s'avère l'archétype du combat de l'homme contre la nature, un individu blessé qui maudit Dieu pour ses malheurs. Ça aussi, Normand D'Amour s'y reconnaît, lui dont la mère a renié sa foi quand il était jeune. «C'est là que je suis devenu athée. [...] C'est en soi qu'il faut croire. On dit d'un enfant qu'il a un ami imaginaire; quand c'est plusieurs personnes, on appelle ça une religion. C'est dangereux, la religion. La foi rapproche, la religion sépare. Achab, c'est ça.»

C'est un «être profondément enragé qui veut se venger. Mais profondément humain, s'il n'avait pas cette détresse.» Autrement dit, un homme qui doit exorciser ses démons. Se glisser dans la peau du capitaine devient cathartique pour l'acteur? «Totalement.»

On le croit sur parole. L'homme parle d'abondance et volontiers de ses proches, de cinéma (il trépigne à l'idée de voir le prochain Star Wars), de ses passions (Le seigneur des anneaux, les jeux de rôles et de société) et de son métier. Notamment comment cette rage qui l'habitait depuis sa naissance, qu'il a appris à contrôler, se transforme en intensité quand il joue - d'instinct en général. Encore plus qu'avant. «Cette intensité, c'est mon intensité de mordre dans la vie. Mon père, je ne l'ai pas entendu une fois de sa vie se plaindre. Il est mort à 84 ans», dit le neveu de Rolland D'Amour (Flagosse Berrichon dans le téléroman Rue des Pignons).

L'acteur est tout sauf timoré, même s'il se dit bon vivant. Il a, en plus, un charisme rare, qui lui a valu Masque (15 secondes), Gémeaux (Yamaska) et Jutra (Tout est parfait). Il joue tout, tout le temps.

Tellement, en fait, qu'il se sent sur scène comme dans son salon. Même avec un impressionnant dispositif scénique comme celui de Moby Dick. «Je n'ai plus le trac depuis à peu près 25 ans - quand j'ai eu mes enfants. Assister à un accouchement, ça, c'est énervant : il y a une vie en jeu. Sur scène, je sais ce que j'ai à faire et où je m'en vais.»

Ce rôle était taillé sur mesure pour Normand D'Amour, mais c'est surtout la présence de Dominic Champagne à la barre de l'entreprise qui l'a convaincu. Champagne, metteur en scène célébré de L'Odyssée, «est un grand créateur».

Sa représentation de Moby Dick, «c'est malade mental. C'est dommage que ça se finisse. Je pourrais faire ça jusqu'à la fin de mes jours.»

À l'affiche

Titre : Moby Dick

Texte : Bryan Perro et Dominic Champagne d'après l'oeuvre d'Herman Melville

Mise en scène : Dominic Champagne

Interprètes : Normand D'Amour, Steve Gagnon, David Savard, Jean-François Casabonne et Sylvain Marcel

Résumé :  Pour découvrir la vie et le monde, le jeune Ishmaël s'embarque sur le Péquod, un baleinier commandé par le redoutable capitaine Achab. À peine a-t-il le temps de faire connaissance avec l'équipage, venu de tous les coins du globe, qu'Achab annonce leur but ultime : ce ne sera pas une chasse à la baleine, mais plutôt la mise à mort du monstrueux Moby Dick, qui autrefois l'a estropié.

Salle : salle Albert-Rousseau

Date : lundi, 20h

Partager

À lire aussi

  • <i>Moby Dick</i>, une entreprise démesurée

    Théâtre

    Moby Dick, une entreprise démesurée

    CRITIQUE / L'entreprise était colossale, pour ne pas dire démesurée : transposer sur les planches le monumental Moby Dick de Melville.... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer