Un passeport pour cinq théâtres de Québec

Louise Allaire, Frédéric Dubois, Anne-Marie Olivier, Jacques Leblanc... (Stéphane Bourgeois & Hélène Bouffard)

Agrandir

Louise Allaire, Frédéric Dubois, Anne-Marie Olivier, Jacques Leblanc et Marc Gourdeau sont les directeurs des cinq théâtres de Québec participant au programme d'abonnement croisé.

Stéphane Bourgeois & Hélène Bouffard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les théâtres de Québec ont décidé de s'unir pour offrir un passeport qui donnera accès à une pièce de chacun des établissements. L'abonnement croisé, au coût de 120 $, est maintenant offert pour la saison actuelle. Les directeurs des cinq théâtres croient que l'initiative permettra aux gens de (re)découvrir ce qu'ils ont à offrir.

«Je trouve ça sympathique que les gens puissent faire une tournée des théâtres», indique Anne-Marie Olivier, la directrice artistique du Trident. L'idée était dans les airs depuis un certain temps, mais une fois la décision prise, «ça s'est fait assez vite», souligne Jacques Leblanc, son homologue de la Bordée. Le Périscope, Premier Acte et les Gros Becs sont aussi de la partie.

Les deux directeurs indiquent qu'ils n'ont «aucune espèce d'idée» combien de curieux seront intéressés par ce concept unique. Cent? Deux cents? Plus? Moins? «C'est comme aller à la pêche. On ne sait pas si ça va mordre», illustre Anne-Marie Olivier. «C'est aussi un outil promotionnel», ajoute Jacques Leblanc. «Quand on aura le portrait de ces gens, on va peut-être les cibler un peu plus.»

En effet. L'idée est d'abord de faire découvrir les particularités de la programmation de chaque théâtre et d'attirer de nouveaux spectateurs - le prix modique, par pièce, est un argument de vente. Mais, ensuite, pour certains, de raccrocher ceux qui ont délaissé. À la Bordée, par exemple, le nombre d'abonnés a augmenté depuis deux ans pour s'établir à 2500. Mais c'est 500 de moins qu'il y a cinq ans.

Personne ne craint vraiment que des fidèles changent leurs habitudes. Et puis, il y a déjà des gens qui changent d'abonnement de saison au gré de la programmation. D'autres «mordus» vont déjà dans tous les théâtres. 

«L'important, c'est que le monde sorte de chez eux», lance Anne-Marie Olivier. Et pas seulement pour aller au théâtre, insiste-t-elle. D'ailleurs, Jacques Leblanc rêve que le passeport théâtre se transforme un jour en carnet culturel offrant aussi de la danse, du classique, etc. En attendant, «ça fait un beau cadeau de Noël artistique».

Le lancement survient alors que la saison 2015-2016 est bien amorcée, mais il a fallu attacher quelques fils avant d'aller de l'avant. L'abonnement croisé sera offert au début de la prochaine saison, assure-t-on.

En attendant, l'abonnement croisé, offert dans les théâtres participants, propose un billet par théâtre pour le reste de la saison, sauf aux Gros Becs où il offre deux billets (un adulte et un enfant). Vite comme ça, vous pourriez aller voir L'orangeraie (Trident), S'aimer (Périscope), Épicerie (Premier Acte), Qui a peur de Virginia Wolf? (Bordée) et Le coeur en hiver (Les Gros Becs). Difficile à battre.

On peut obtenir plus d'information au www.abocroise.com ou en téléphonant dans l'un des cinq théâtres.

Québec a offert un coup de pouce de 10 000 $. La somme provient de l'Entente de développement culturel intervenue entre la Ville et le ministère de la Culture et des Communications.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer