Critique

W;t: l'ultime leçon

Lorraine Côté se révèle d'une justesse remarquable dans... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Lorraine Côté se révèle d'une justesse remarquable dans toutes les nuances que demande son rôle.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) L'Américaine Margaret Edson n'a écrit qu'une seule pièce. Et pourtant, cette seule oeuvre, W;t, a remporté un prix Pulitzer, en 1999. Avec la nouvelle production qu'en font le Théâtre Niveau Parking et la Bordée, force est d'admettre que ce prix est amplement mérité. Edson a su trouver un angle et un ton pleins de finesse et de vivacité pour traiter d'un sujet périlleux, le cancer.

En entrevue, Michel Nadeau, metteur en scène, avait promis que W;t ne serait pas une pièce lourde. Et il disait vrai. L'oeuvre de Margaret Edson se déploie dans une forme habile, où Vivian Bearing (Lorraine Côté), érudite de haut niveau, professeure spécialiste des sonnets sacrés de John Donne, nous raconte directement les derniers mois de sa vie.

Entre elle et nous, pas de quatrième mur. Nous sommes son public; ses étudiants, plutôt, conviés à son ultime séminaire, qu'elle s'efforce de rendre intéressant dramatiquement. 

La pièce commence alors qu'elle nous confie n'avoir plus que deux heures à vivre. Puis, dans une série de retours en arrière, entrecoupés d'apartés au public, elle revient sur les huit derniers mois, où elle a participé à un projet de recherche sur un traitement agressif du cancer des ovaires, dont elle est atteinte. 

On y fait la rencontre de son médecin traitant (Jacques Leblanc), de son résident froidement cartésien (Simon Lepage), de son infirmière maternelle (Marie-Josée Bastien) et même de la professeure qui fut sa mentore (Paule Savard). 

Vivian, qui a toujours tout contrôlé dans sa vie, est catapultée dans un monde où elle a perdu tous ses repères, au vocabulaire différent du sien. Elle découvre bien vite que son érudition ne lui sert pas à grand-chose, mais ça ne l'empêche pas de cultiver son wit, son esprit, celui qui a toujours fait sa fierté. Ses traits d'esprit tiennent souvent de l'ironie, du sarcasme, mais ils suscitent spontanément le rire. Comme si, d'une certaine façon, Vivian se distanciait toujours de ses propres émotions en utilisant l'humour, pour éviter (et nous éviter) de souffrir. 

La pièce n'échappe pas à un petit côté didactique, par la prestance et l'attitude de Vivian dans ses apartés au public. Le procédé reste très habile, mais ne serait demeuré qu'un exercice de style bien réussi sans le crescendo final. Jusqu'à la fin, la répartie des personnages nous arrachera des rires au milieu des moments de vive émotion. Mais aussi tranquillement que la souffrance craquelle la surface confiante de Vivian, la pièce glisse vers des moments d'une vérité profonde et touchante, sous le couvert d'instants presque banals.

Vivian a voulu mettre en scène sa propre maladie, la rendre amusante, presque, pour nous la rendre plus digeste. Or, c'est finalement son humilité et son humanité, quand elle perd le contrôle du récit - et de sa vie -, qui nous happe le plus fortement. 

Lorraine Côté se révèle d'une justesse remarquable dans toutes les nuances que demande le rôle. Agoniser sur scène, de façon aussi crédible et réaliste, demande aussi beaucoup de doigté, et la comédienne n'en a pas manqué. Par ailleurs, il fait toujours aussi bon de revoir sur scène Paule Savard, dont l'apparition ici est finalement plutôt courte, mais marquante. 

La pièce W;t est présentée jusqu'au 28 mars au Théâtre la Bordée.

Partager

À lire aussi

  • <i>W;T</i>: la fatalité du point-virgule

    Théâtre

    W;T: la fatalité du point-virgule

    Lorsque Le Soleil l'a rencontrée, la semaine dernière, Lorraine Côté affichait encore une courte chevelure rousse, mais s'apprêtait à passer... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer