• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Théâtre 
  • Le long voyage de Pierre-Guy B.: trait d'union entre réalité et fiction 

Le long voyage de Pierre-Guy B.: trait d'union entre réalité et fiction

Il a fallu plusieurs années à Christian Essiambre... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Il a fallu plusieurs années à Christian Essiambre (à gauche), Pierre Guy Blanchard et Philippe Soldevila (absent) pour construire ce deuxième volet d'une série de fictions biographiques entamée avec Les trois exils de Christian E.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Il y a de quoi se mêler: Pierre Guy Blanchard, le vrai, ne met pas de trait d'union dans son nom. Pierre-Guy B., son alter ego dans la nouvelle pièce qui prendra l'affiche du Périscope, mardi soir, en met un. Dans Le long voyage de Pierre-Guy B., la ligne est mince entre vérité et fiction, aussi mince que ce trait d'union. Une réalité que Pierre Guy Blanchard a pris du temps à apprivoiser.

«Ça a vraiment été un long cheminement pour arriver à 1h30 de spectacle. On peut vraiment dire que ça a été un long voyage pour nous trois ensemble», lance-t-il au bout du fil. C'est qu'il a fallu plusieurs années à Pierre Guy Blanchard, Christian Essiambre et Philippe Soldevila pour construire ce deuxième volet d'une série de fictions biographiques entamée avec Les trois exils de Christian E.

Cette aventure commence, d'une certaine façon, autour du Pays de la Sagouine. Celui avec un petit p, l'Acadie, dont sont tous deux originaires Christian Essiambre et Pierre Guy Blanchard, mais aussi celui avec un grand P, le complexe culturel acadien créé par Antonine Maillet. Essiambre et Blanchard ont grandi dans la même région, mais dans des univers différents. À l'école secondaire, ils se sont affrontés dans des tournois régionaux d'improvisation.

À l'université, ils se côtoyaient, mais ont pris des chemins différents. Pierre Guy est devenu musicien; Christian, comédien. Tous les deux ont abouti au Pays de la Sagouine, question de gagner leur croûte. Pierre Guy a économisé pour partir bourlinguer aux quatre coins du monde. Christian, lui, y a fait ses premières armes avant de partir pour le Québec, dans l'intention de percer dans son métier.

Celui qui les a finalement réunis pour un spectacle, c'est Philippe Soldevila, qui a lui aussi travaillé avec Pierre Guy Blanchard sur un spectacle au Pays de la Sagouine. «On passait des soirées à boire du whisky jusqu'à quatre ou cinq heures du matin et à se raconter nos vies», se remémore le musicien.

Après avoir voyagé pendant tant d'années, Pierre Guy Blanchard a eu envie de se poser un peu. Il a embarqué dans le projet de Philippe Soldevila de mettre en scène un spectacle basé sur sa vie de musicien nomade. «J'avais assez fait de voyages, j'avais exploré beaucoup. C'est comme si j'avais besoin d'arrêter un moment pour me ressourcer, revenir par chez nous et réfléchir sur ce qui avait vraiment changé après tous ces voyages. J'avais l'impression de tellement bouger, des fois, que je ne pouvais rien construire comme tel. Parfois, on a besoin de construire quelque chose», analyse Pierre Guy Blanchard avec son accent acadien chantant.

Devenir à l'aise avec l'idée d'un spectacle basé sur sa vie, pour le musicien, ne s'est pas fait du jour au lendemain. «Pendant les deux premières années, j'en parlais très peu aux gens de mon entourage», avoue-t-il. «C'est un peu gênant parce que tu as l'impression que c'est un projet un peu égoïste. C'est difficile à expliquer au début. Mais le plus qu'on a travaillé ensemble tous les trois, le plus que c'est devenu une création collective. C'est devenu l'histoire d'un voyage intérieur, des défis que chaque être humain a sur la terre, que tu sois homme ou femme, peu importe l'âge que tu as. C'est devenu beaucoup plus universel et je suis devenu plus à l'aise.»

Pour Christian Essiambre, c'est une dynamique toute nouvelle, différente de celle dans Les trois exils de Christian E., où il était fin seul sur scène. «C'est spécial. Je me suis replongée dans Les trois exils pour le jouer au Périscope [la semaine dernière], après avoir joué Le long voyage cinq ou six fois. C'est vraiment d'autres questions. Ça ne tourne plus autour d'où je viens, pourquoi je suis parti...»

Dans Le long voyage de Pierre-Guy B., on est complètement ailleurs. «Moi et Pierre Guy, on est comme deux météorites qui se frappent à pleine vitesse», constate le comédien. Alors qu'il mène une vie de famille plutôt rangée sur la Rive-Sud de Québec, Pierre Guy, lui, continue de se laisser porter par des choix sans compromis, hors du cadre «ordinaire» de la vie rêvée. «Ça a été un choc avec ma réalité. C'est un spectacle sur la crise existentielle de Pierre Guy, mais moi, ça m'a posé beaucoup de questions sur moi-même. Qu'est-ce que je fais? Où est-ce que je m'en vais? Pourquoi est-ce que j'ai fait ces choix-là?» Le spectacle, ce sont ces questions-là, racontées par un gars de Charlo, avec un humour bien terre à terre de chez nous», résume Christian Essiambre.

=> À l'affiche

  • Titre: Le long voyagede Pierre-Guy B.
  • Texte: Philippe Soldevila, Christian Essiambre, Pierre Guy Blanchard
  • Mise en scène: Philippe Soldevila
  • Interprètes: Pierre Guy Blanchard et Christian Essiambre
  • Salle: Périscope
  • Dates: 10 au 28 février
  • Synopsis: En errance depuis plusieurs années en Europede l'Est et au Moyen-Orient, Pierre-Guy B., percussionniste, est au bout du rouleau. Il rentre au bercail, dans le village tranquille de Charlo, en Acadie, où il a vu le jour. Là, dans une petite maison au bout de nulle part, devant la mer immense, il entreprendun voyage vertigineux.Un périple intérieur, jalonné des moments trépidants ayant marqué sa vie et l'ayant conduit à se réfugierdans la musique, la solitudeet la vie nomade.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer