• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Théâtre 
  • > Théâtre le Diamant: la ministre David espère une décision avant l'été 

Théâtre le Diamant: la ministre David espère une décision avant l'été

Le bâtiment devant accueillir Le Diamant... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le bâtiment devant accueillir Le Diamant

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ministre de la Culture, Hélène David, espère être en mesure de rendre sa décision au sujet du Théâtre Le Diamant du metteur en scène Robert Lepage avant l'été.

À l'entrée du Conseil des ministres, mercredi, la ministre David a dit ne pas ménager ses efforts à propos du projet de 60 millions $ au coeur du Vieux-Québec.

«C'est un autre dossier où l'on travaille très fort, autant du côté du partenariat de la Ville de Québec, d'Ex Machina avec qui nous sommes en lien personnellement et avec le gouvernement», a-t-elle indiqué.

Un peu avant Noël, il a été question que le gouvernement du Québec revienne sur son engagement et renie sa promesse d'investir 30millions $ dans la salle de 600places. La ministre indiquait que l'offre culturelle à Québec et la situation budgétaire justifiaient une réévaluation du dossier. Elle ne voulait pas «déshabiller Pierre pour habiller Jean».

L'analyse se poursuit au sein du ministère de la Culture. «Je l'ai dit et je le redis : pour moi, Robert Lepage est un de nos grands au Québec et reconnu partout dans le monde, a-t-elle affirmé. On essaie de travailler à trouver une solution dans ce dossier-là.»

Parmi les pistes évoquées en décembre, celle d'étaler la subvention du Québec sur quelques années et de la reporter après l'atteinte du déficit zéro.

Quelle que soit l'issue de l'analyse, la ministre espère «très fortement» pouvoir en partager les fruits avant cet été.

Les conservatoires

Par ailleurs, la ministre de la Culture note qu'elle poursuit ses efforts dans le dossier des conservatoires. Elle se dit «très contente» de sa tournée des établissements et de la volonté de modernisation qu'elle a constatée. Il n'y a plus lieu de parler de fermeture, indique-t-elle.

«Je suis un peu ambitieuse, dit-elle. Je voudrais une façon de financer qui permette qu'il y ait encore plus de recrutement, qu'on n'échappe personne à la grandeur du Québec.»

Elle évoque l'idée de partenariats permettant d'attirer plus d'étudiants étrangers au Québec. «Il faut qu'un Japonais puisse venir étudier chez nous, un trimestre, une année, évoque Mme David. Ce genre de partenariats existe beaucoup dans le milieu universitaire. J'aimerais qu'on puisse travailler ce modèle-là.»

La ministre souhaite aussi encourager davantage la philanthropie. «Il faut que les Québécois, les gens d'affaires, les citoyens soient conscients, collectivement, qu'on s'est doté d'un réseau exceptionnel et qu'il faut le protéger», plaide Mme David.

L'automne dernier, un rapport de la direction des conservatoires qui recommandait la fermeture des établissements en région pour des raisons budgétaires a soulevé un tollé. La ministre a rejeté les conclusions du rapport, accepté la démission du directeur général qui le signait, et promis de trouver une autre solution.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer