Ma première fois: mises à nu

Des histoires de sexe véridiques sont incarnées et... (Photo Richard Champagne)

Agrandir

Des histoires de sexe véridiques sont incarnées et racontées par Jonathan Roberge, Marie Soleil Dion, Roxanne Bourdages et Martin Vachon; chacun incarne une vingtaine de personnages.

Photo Richard Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) La première fois que Jonathan Roberge, Martin Vachon, Marie Soleil Dion et Roxanne Bourdages se sont rencontrés pour le projet Ma première fois, il était 7h30, ils prenaient leur café... et devaient se mettre nus, ou presque, sous l'oeil d'un photographe qui préparait l'image de promotion. «C'était café et g-string», rigole Martin Vachon.

Rien de mieux pour briser la glace entre un groupe de comédiens qui se connaissaient déjà assez bien, mais pas nécessairement dans l'intimité que suppose un spectacle racontant les premiers ébats d'inconnus. Ce fut d'ailleurs une des premières choses qu'ils se sont racontées, entre eux, pendant cette fameuse séance photo : leur propre première fois.

«C'est un sujet très rassembleur, parce qu'au Québec, on est un peu voyeurs. Tout le monde aime entendre parler de sexe. Et surtout qu'une première fois, presque tout le monde est passé par là ou va passer par là. Tout le monde finit par se reconnaître. Quand on se compare, on se console, et quand on vient voir ce show-là, on se console beaucoup!» poursuit Martin Vachon, qu'on peut notamment voir dans Mémoires vives, à Radio-Canada.

40 000 témoignages

Le spectacle original a été créé par Ken Davenport, à New York. «Il avait commencé un blogue, en 1998, où il avait raconté sa première fois, qui était désastreuse», explique Jonathan Roberge. «Les gens se sont mis à réagir et il leur a demandé : "Vous, c'était quoi, votre première fois?" Depuis, il a reçu plus de 40 000 témoignages. Parfois c'est drôle, parfois c'est triste, parfois c'est juste simple. Il a pris les meilleures histoires et en a fait un show», poursuit le comédien derrière les capsules humoristiques Fiston.

Jasmin Roy a acquis les droits pour le Québec, droits qui viennent avec la «bible» des 40 000 témoignages, dans lesquels il a pigé pour mettre en scène sa propre mouture. «C'est vraiment fait pour les gens du Québec, pour que les gens d'ici se reconnaissent. Ce n'est pas la même version qui a été faite en France», spécifie Roberge.

Ainsi, ce sont toutes des histoires de sexe véridiques qui sont incarnées et racontées par le quatuor, sous forme de saynètes, dans un «feu roulant» où chacun incarne une vingtaine de personnages. «En théorie, ce sont des histoires authentiques. Parfois, on les lisait et on se disait :"Ça ne se peut pas!" puis on se mettait à en discuter et on trouvait des exemples autour de nous qui ressemblaient beaucoup à ces histoires», souligne Martin Vachon.

Avant de partir en tournée, la troupe a fait un tabac à Juste pour Rire l'an dernier. Vrai que le spectacle est fait pour provoquer le rire, chose qu'ils réussissent avec tous les publics, même les plus crispés. «Ça commence différemment, mais ça finit toujours pareil. On finit toujours par les avoir, même les publics plus prudes», soutient Martin Vachon.

Réponses du public

Et question de briser la glace pour de bon, une portion du spectacle utilise les réponses du public à un questionnaire distribué avant le spectacle. «Ça rend chaque représentation unique, précise le comédien. Ça reste une des plus belles parties du spectacle, parce qu'il n'y a rien qui peut remplacer la vérité et il n'y a rien de plus rassembleur ou de plus drôle que de savoir un peu l'histoire de la personne assise à côté de toi.»

Malgré l'aspect généralement comique de l'entreprise, il y a aussi quelques moments réservés à des expériences sexuelles moins heureuses, allant même jusqu'au viol. «Grâce à la mise en scène de Jasmin, ça coule très bien. C'est merveilleux, la façon dont il a amené ces scènes plus tristes. Ce n'est pas brutal, ce n'est pas une claque sur la gueule, ça passe très bien. Les gens écoutent, et j'ai eu beaucoup de messages après les shows de gens qui ont apprécié ce bout-là dans le spectacle parce qu'ils se sentaient concernés. La première fois, ce n'est pas cool pour tout le monde», analyse Jonathan Roberge.

À l'affiche

Titre : Ma première fois

Texte : Ken Davenport

Mise en scène : Jasmin Roy

Interprètes : Jonathan Roberge, Martin Vachon, Marie Soleil Dion et Roxanne Bourdages

Salles et dates : 27 janvier et 25 février à la salle Albert-Rousseau; 6 mars au Capitole

Synopsis : Se basant sur plus de 40 000 témoignages recueillis sur le blogue myfirsttime.com, Ken Davenport a rassemblé les témoignages les plus fous, les plus surprenants, les plus touchants et les plus hors-norme de premières relations sexuelles, rendus sur scène par quatre comédiens.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer