Sweeney Todd: la mort a bon goût

Autant pour Jean Petitclerc (à gauche) que pour... (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Autant pour Jean Petitclerc (à gauche) que pour Renaud Paradis (à droite), il ne fait pas de doute que Québec est un bon public pour le théâtre musical. Le directeur de la jeune compagnie de théâtre Décibel, Louis Morin (au centre), a décidé de s'attaquer à la mise en scène du thriller musical Sweeney Todd.

Photo Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Le comédien Renaud Paradis avait en main une lame de rasoir à l'ancienne quand il s'est présenté à l'entrevue. Doit-on se sentir menacés? Non, le comédien nous assure que la lame est émoussée. Mais les malheureux qui prendront place sur sa chaise de barbier au Capitole de Québec la semaine prochaine peuvent craindre d'être rasés d'un peu trop près...

La jeune compagnie de théâtre Décibel, de Québec, a décidé de faire les choses en grand pour sa nouvelle production. Louis Morin, son directeur, a décidé de s'attaquer à la mise en scène du thriller musical Sweeney Todd, le diabo­lique barbier de Fleet Street, écrit par Stephen Sondheim en 1979.

L'histoire est celle d'un barbier (Renaud Paradis) qui revient à Londres, en 1846, après vingt ans d'exil, pour apprendre que sa femme a été tuée et sa fille, adoptée par le juge Turpin (Jean Petitclerc) qui l'avait condamné à tort. Caché sous sa nouvelle identité de Sweeney Todd, il retrouve son échoppe de barbier, sise au-dessus du commerce de pâtés de Mrs Lovett (Katee Julien), avec qui il se lie d'amitié.

«Son but est de se venger du juge, mais juste au moment où il est sur le point de réussir, il est interrompu. Il pète alors un plomb et se met à tuer ses clients en leur tranchant la gorge. Et comme à l'époque, Londres est dans une pauvreté extrême, Mrs Lovett manque de chair à pâté. Elle fait un plus un...», raconte Renaud Paradis. «Elle décide de se débarrasser des corps en en faisant de la chair à pâté à l'insu de ses clients, et ses confections deviennent très populaires», complète Jean Petitclerc.

Ceux qui ont vu l'adaptation cinématographique de Tim Burton avec Johnny Depp en 2007 peuvent s'attendre à la même ambiance glauque du Londres du XIXe siècle, où la brique noircie au charbon côtoie l'acier et la grisaille industrielle. Une ambiance sinistre parfaite à l'approche de l'Halloween. «Mais c'est beaucoup plus drôle que le film. C'est comme si Tim Burton avait évacué tout l'humour pour ne garder que le sombre drame», nuance toutefois Jean Petitclerc.

Tous les registres

La force de Sweeney Todd, c'est d'ailleurs d'aller dans tous les registres. «C'est un spectacle complet», analyse Louis Morin. «Il y a de l'humour, du suspense, de la romance. Tout le monde va y trouver son compte, du mélomane au cinéphile, de l'amateur de théâtre à l'amateur d'opéra», détaille le metteur en scène.

Ce qui fait dire à Renaud Paradis que le spectacle musical «se rapproche d'un opéra théâtral dans sa facture et dans la complexité de la musique, sauf qu'à l'oreille, c'est très accessible. Sweeney Todd, c'est une musique qui habite l'espace et les esprits pendant qu'on l'écoute, mais ce n'est pas un enchaînement de chansons pop comme un opéra rock de Plamondon, par exemple. On est dans du théâtre musical du début à la fin avec des enchaînements musicaux et des scènes parlées», poursuit le comédien qui a joué ces dernières années dans Chantons sous la pluie et Un violon sur le toit.

Une première en français

C'est la première fois que la pièce originale de Sondheim est traduite en français. Un travail colossal mené principalement par Joëlle Bond, une comédienne de Québec qui a notamment traduit Les quatre filles du Dr March pour une production à La Bordée en 2012. Douze comédiens s'échangeront la réplique sur scène, alors que neuf musiciens interpréteront la partition musicale en direct de la fosse d'orchestre. En tout, une cinquantaine d'artistes et de techniciens participent à la production, dont une majorité de gens de Québec, s'enorgueillit Louis Morin. Il aimerait évidemment que la présentation de Sweeney Todd à Québec débouche sur une tournée en province.

«La mission qu'on s'est donnée comme compagnie est d'élargir le répertoire de comédie musicale présenté à la clientèle québécoise, de sortir des sentiers battus. C'est peut-être un peu baveux de notre part, on aurait pu commencer dans un plus petit théâtre, avec une plus petite production, mais on voulait affirmer notre démarche dès le départ. C'est le pari qu'on voulait faire», explique-t-il à propos de la grosseur de la production.

Autant pour Jean Petitclerc que pour Renaud Paradis, il ne fait pas de doute que Québec est un bon public pour le théâtre musical, un style qu'ils affectionnent tous deux. «C'est un art complet», pense Petitclerc, qu'on a notamment vu dans Sherazade en 2009. «On élargit notre palette de jeux à plein de niveaux», complète Paradis. «Ça développe notre écoute à un autre niveau. Il faut avoir des oreilles partout et une attention de tous les instants sur un paquet de choses. Ça nous apprend énormément.»

Une occasion de monter sur scène

En plus de vouloir offrir des comédies musicales au public de Québec, Décibel s'est donné comme mission de développer l'expérience du spectateur. Pour Sweeney Todd, il est donc possible d'acheter une visite dans les coulisses, une partie de pétanque avec les comédiens, et même... un petit rôle sur scène! Sur le site de sociofinancement La Ruche, on peut actuellement se procurer ce genre de forfaits, et ce, jusqu'au 27 octobre. «On veut offrir au public des expériences uniques. Ça nous permet aussi d'impliquer les gens de Québec dans un projet fait par une majorité de gens de Québec», explique Louis Morin. Pour voir les différents forfaits offerts: goo.gl/jGZTjO ou encore laruchequebec.com

Vous voulez y aller?

  • Quoi : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
  • Quand : du 28 octobre au 8 novembre
  • : Capitole de Québec
  • Billets : 33,44 $ à 78,86 $
  • Info : theatredecibel.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer