Quand les policiers doivent jouer les psys

Les policiers de Montréal côtoient plus de misère... (Fournie par Télé-Québec)

Agrandir

Les policiers de Montréal côtoient plus de misère humaine que de voleurs dans leur travail quotidien, explique-t-on dans Voir autrement.

Fournie par Télé-Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danièle L. Gauthier
La Presse Canadienne
Montréal

Cette fois, Claire Lamarche accompagne des policiers lors de leur patrouille au coeur de Montréal, une occasion de mesurer les problèmes auxquels ils doivent faire face, à savoir où tirer la ligne entre «police ou psy».

 Il semblerait qu'il y ait beaucoup plus de gens perturbés que de voleurs. L'inspecteur Vincent Richer, chef du poste de quartier 21, révèle qu'en un an, on compte 33 000 appels liés à la santé mentale (100 par jour). Dorénavant, des désespérés, des aînés confus, des gens seuls aux prises avec une psychose forment l'essentiel de la clientèle ayant besoin d'aide. Pour répondre plus adéquatement à ces besoins criants, on a formé des policiers RIC (Réponse en intervention de crise) afin de mieux contrôler les interventions selon les cas.

Les policiers assignés au centre-ville précisent également qu'une fois le lien de confiance établi, on proposera à la personne de l'amener à l'hôpital, ce qui constitue une autre étape, car le système de santé n'est peut-être pas adapté pour faciliter la prise en charge d'urgence du patient pour toutes sortes de raisons administratives. Voir autrement, jeudi, 20h, à Télé-Québec.

  • Trois secondes et la vie bascule
Sophie-Catherine Laflamme est une adepte de l'équitation et une passionnée des chevaux. Elle a participé à plusieurs concours et son fidèle compagnon ne l'a jamais déçue. Pour elle, côtoyer les chevaux est un besoin viscéral qui lui procure une joie sans cesse renouvelée.

Mais un jour, lors d'un entraînement de routine, elle est tombée, comme c'est arrivé plusieurs fois. Cette fois, elle a su au fond d'elle-même qu'il venait de se produire quelque chose de grave. 

Opération, soins intensifs. À 36 ans, cette travailleuse sociale de formation apprend qu'elle sera désormais tétraplégique. 

Ses parents, nouvellement retraités, incapables de se résigner à placer leur fille, transforment la maison pour l'avoir tout près d'eux. Il y a aussi son bouvier bernois, Bloom, entraîné par Mira pour lui rendre une foule de petits services.

Et malgré tout ce revirement de situation, Sophie-Catherine, entourée d'amis fidèles, s'adapte à sa nouvelle condition de vie. Elle a en tête de remonter à cheval, car elle ne peut s'en passer et compte même reprendre une partie de ses activités de travailleuse sociale. La chute, mercredi, 21h, à Canal Vie.

  • «On oublie les one night, les gars!»
Durant 14 semaines, nous suivrons l'évolution de six hommes, entre 27 et 42 ans, qui s'avouent fatigués de leurs expériences amoureuses passées, et se disent dorénavant déterminés à «s'embarquer pour du sérieux». Les multiples rencontres d'un soir sont peut-être affriolantes, mais la solitude les attend toujours au tournant. 

-Donc, voilà une nouvelle confrérie qui choisit de jouer franc-jeu, de livrer honnêtement leurs pensées et de laisser libre cours à leurs émotions. TVA diffuse la première d'Homme cherche sérieux, lundi, 20h30, pour ensuite refiler le flambeau à Moi & cie, 21h30 les semaines subséquentes. 

À noter que les stations spécialisées Moi & cie et Casa sont débrouillées jusqu'au 12 septembre.

  • Diana, il y a 20 ans
Il y aura 20 ans, le 30 août, nous apprenions l'incroyable nouvelle de la mort de la princesse Diana, la mère des princes William et Harry. Pour souligner cet anniversaire, RDI présente, en deux parties, La mort de la princesse Diana : 7 jours qui ont ébranlé le monde, jeudi et vendredi, 20h. 

La princesse avait su gagner l'affection et la sympathie de tout le monde et sa mort accidentelle, après son divorce du prince Charles, a alimenté bien des théories. En trois épisodes, Princesse Diana : tragédie ou trahison, jeudi, 20h, à Canal D.

  • Wallander enquête
On retrouve l'inspecteur Kurt Wallander (Kenneth Branagh), policier attachant dont la vie professionnelle empiète largement sur sa vie privée. Justement, pour les trois prochaines semaines, l'inspecteur devra élucider le meurtre d'une veuve et la disparition de sa fille, ce qui impliquerait un gang de motards. 

Mais en cours d'enquête, Wallander semble distrait, il oublie même son arme de service dans une gargote. Les enquêtes de l'inspecteur Wallander/L'homme inquiet, première partie, jeudi, 21h, à Télé-Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer