Virginie Fortin: Trop, série coup de coeur

Même si elle ne se considère pas «tout à fait» comédienne, Virginie Fortin... (fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Même si elle ne se considère pas «tout à fait» comédienne, Virginie Fortin campe Anaïs, une trentenaire fonceuse, attachante et survoltée dans la série Trop, qui a connu une première vie sur le Web et qui sera diffusée cet automne à ICI Radio-Canada télé.

L'humoriste, qu'on a vu voir dans SNL Québec, avait un peu le syndrome de l'imposteur lorsqu'elle a accepté d'aller passer l'audition. «Oui, c'est une comédie, mais il y a des parts d'ombre. Le jour même, je ne voulais plus y aller. Mais ça a super bien été, je suis passé en 2e audition, avec Évelyne Brochu [qui incarne Isabelle, la soeur d'Anaïs et le personnage central de la série], et ça a tout de suite été magique, même si on ne se connaissait pas du tout. Il y a eu une chimie dès les premiers instants», raconte-t-elle.

Les membres de l'équipe de Trop ont tous eu un coup de coeur pour la plume de Marie-Andrée Labbé. «Tout le monde a eu envie que ça résonne comme ça le mérite. Même si ça me terrifiait de jouer au début, en même temps je lisais les textes et je trouvais ça trop bon !»

Le plateau, mené tour à tour par Louise Archambault et Chloé Robichaud, était majoritairement féminin. «Un point qu'il faut encore souligner, je crois, quand ça arrive, parce que c'est encore rare, mais ce que je retiens, c'est que j'ai travaillé avec de beaux humains», indique Fortin.

Ses moments préférés ? Les scènes de crise où elle pouvait complètement lâcher prise, comme celle où son personnage saute sur une voiture, et les scènes «de soeurs» avec Évelyne Brochu.

Ces femmes qui s'aiment pour vrai, sans malaise et sans jugement, forment un duo cosmique rafraîchissant autour duquel gravite toute une panoplie de personnages savoureux. «On dirait qu'elles sont ensemble pour affronter toute la vie !», souligne Virginie Fortin.

À travers des vies professionnelles et amoureuses un peu tout croche, elles traversent aussi des montagnes russes avec la bipolarité d'Anaïs, dont les comportements impulsifs séduisent autant qu'ils inquiètent. «Disons que j'ai plus de facilité à retenir mes impulsions, mais au neutre, on est similaires», souligne Fortin, à qui le rôle colle à la peau.

«Être bipolaire, ce n'est pas être un extraterrestres, ça existe chez mes proches, dans ma famille et je crois que Marie-Andrée a une véritable intérêt pour ceux qui sortent du moule. Elle a donné de très bonnes indications pour que je comprenne la vérité du personnage.»

Alors que la première saison de Trop a été tournée l'été dernier, le tournage de la deuxième saison se déroulera cet automne. D'ici là, Virginie Fortin montera sur les planches au FRINGE d'Édimbourg et prépare son premier spectacle solo.

Trop est disponible sur le Web dans L'Extra de tou.tv et sera diffusé cet automne à ICI Radio-Canada télé dans une case horaire à déterminer.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer