Cheval-Serpent: le côté masculin de Sophie Prégent

Sophie Prégent incarne Dorice McQuaid, qui dirige de main... (Fournies par Aetios)

Agrandir

Sophie Prégent incarne Dorice McQuaid, qui dirige de main de fer le bar de danseurs Cheval-Serpent, menacé de fermeture par le nouveau maire de Montréal.

Fournies par Aetios

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Après avoir exploré l'univers de l'incarcération féminine avec Unité 9, l'auteure Danielle Trottier s'est penchée sur celui des bars de danseurs nus pour Le Cheval-Serpent, une nouvelle série pour L'Extra de tou.tv. Nous avons discuté avec Sophie Prégent, qui incarne la patronne de l'établissement.

La comédienne connaît déjà bien l'écriture de Danielle Trottier, puisqu'elle joue Marie-France Caron, la nouvelle directrice de la prison d'Unité 9, depuis l'automne dernier. «Alors que c'est une femme extrêmement stratégique, très féminine, souriante, dans Le Cheval-Serpent, mon personnage est plus dans les pulsions que dans la réflexion. C'est probablement le personnage le plus masculin que j'ai joué. Elle n'est ni dans la réflexion ni dans la gestion de ses émotions, elle est dans le cerveau reptilien, dans la survie», indique Sophie Prégent.

Son personnage, Dorice McQuaid, dirige de main de fer le bar de danseurs, menacé de fermeture par le nouveau maire, qui veut donner une meilleure image de Montréal aux touristes. «C'est un bar très structuré, très familial, elle fait attention à ses gars, elle met des règles. Malgré le phénomène un peu freak show du danseur nu, on est dans la rectitude», souligne la comédienne.

Une partie de la distribution du Cheval-Serpent... (Fournie par Aetios) - image 2.0

Agrandir

Une partie de la distribution du Cheval-Serpent

Fournie par Aetios

Le réalisateur Sylvain Archambault (MensongesLes pays d'en haut) promet 18 numéros de strip-tease, chorégraphiés par Uriel Arreguin, qu'on voyait danser au Match des étoiles. Parmi les danseurs du Cheval-Serpent, on verra le chanteur Claude Bégin, Julien (Alexandre Landry, du film Gabrielle), Billy (Pier-Olivier Paquet), Angel (Randy Simons), Mustang (Sacha Charles, qu'on a vu dans 30 vies et Blue Moon), qui ont tous ont été soumis à une routine sévère, suivis par une diététicienne, un entraîneur sportif et un professeur de danse.

Du travail «en amont»

Il y avait plusieurs défis techniques sur le tournage, donc pas trop de temps pour approfondir les intentions des personnages entre les scènes. «On nous demande de plus en plus de faire du travail en amont, à la maison. Je me suis habituée à cette rapidité-là. Les fois où j'ai demandé à recommencer une scène, je ne me suis jamais fait dire non. Mais on ne s'éternise pas. La qualité de ça, c'est que tu ne t'épuises pas pendant tes journées de tournage parce que tu as l'impression d'avancer, mais disons que j'ai fait des trucs plus relax dans ma vie», explique Sophie Prégent.

Élise Guilbault joue sa conjointe, une militante féministe, alors que Guillaume Lemay-Thivierge interprète le gérant du bar et père de leur fille. «On est dans une talle très peu exploitée dans notre télévision. Il fallait foncer sans jugement, jouer la lesbienne amoureuse de sa blonde depuis 20 ans. Je n'avais pas fait ça jusqu'à maintenant. On fait une proposition pas mal champ gauche. Je suis très fière, je trouve ça sain, je trouve qu'on est rendu là», souligne la comédienne.

Le Cheval-Serpent sera disponible sur l'Extra de Tou.tv dès le 28 juin.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer