Isabelle Ménard: petit budget et beaux hasards

Isabelle Ménard et Anaïs Favron animent Avec ou... (fournie par Évasion)

Agrandir

Isabelle Ménard et Anaïs Favron animent Avec ou sans cash, une nouveauté sur Évasion.

fournie par Évasion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Dans Avec on sans cash, une nouvelle émission présentée à Évasion, Isabelle Ménard et Anaïs Favron nous propose deux manières de découvrir les grandes villes européennes: modestement ou avec faste.

Chaque fois qu'elles arrivent dans une nouvelle capitale, les deux amies tirent à pile ou face pour savoir si elles obtiendront 100 $ ou 1000 $ pour leur séjour de 24 heures. Selon leur budget, elles doivent alors trouver comment se loger, se nourrir, se déplacer et visiter les lieux incontournables de leur escale.

«On voulait que les deux parcours soient inspirants. Ce n'est pas vrai que ça prend beaucoup d'argent pour voyager. Ça prend surtout de la curiosité et du courage», souligne Isabelle Ménard, qui a plutôt tendance à voyager modestement, en profitant au maximum du lieu visité.

On constate d'ailleurs dès la première émission, tournée à Copenhague, qu'elle n'hésite pas à couper sur les repas pour se payer une entrée au musée. «Je suis une grande fan de design et de photographie, je peux passer des heures à un endroit précis pour obtenir LA photo que je veux», indique-t-elle.

Le hasard lui a souvent fait hériter du petit budget, une malchance qui s'est toutefois révélée être une occasion d'interagir davantage avec la population locale et qui a mené à de belles découvertes. «Sans argent, tu ne peux pas faire les circuits touristiques, donc tu dois trouver d'autres moyens de voir les incontournables. À Barcelone, par exemple, c'est impensable de ne pas entrer dans la Sagrada Familia. Mais j'aurais aussi aimé entrer dans les créations de Gaudi», expose-t-elle. «Quand j'y repense, j'ai eu de l'argent dans les bons endroits. J'ai vraiment bien profité de mon Islande.»

Lorsqu'il était presque impossible de profiter de la ville avec 100 $, à Genève par exemple, les deux amies se sont permis de faire quelques activités ensemble, mais, règle générale, elles sont parties chacune de leur côté.

«Je fais beaucoup plus de rencontres et de découvertes quand je suis seule. Ce sont toujours des voyages plus particuliers», constate Isabelle Ménard, qui a commencé à voyager sur le tard, dans la trentaine, mais qui a visité depuis bon nombre de destinations exotiques pour faire du surf ou de la plongée.

Celle qui est aussi chroniqueuse à Entrée principale et qui anime les coulisses de Juste pour rire en direct a été humoriste avant de bifurquer vers l'animation. Connaître du succès et des revers sur le chemin de croix de l'humour - bars, écoles secondaires et terrains de golf - a été bénéfique. «Je me sers de ce que j'ai appris chaque jour de ma vie. Je suis plutôt sérieuse dans la vie et l'humour est comme une carte cachée, que je peux sortir quand ça me plaît».

Avec ou sans cash est diffusée les lundis à 21h sur Évasion.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer