Duhaime sort du placard et attaque le «lobby gai»

Éric Duhaime a fait son coming-out en ondes,... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Éric Duhaime a fait son coming-out en ondes, lundi, et a annoncé qu'il publierait un essai sur l'homosexualité.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Éric Duhaime a profité de son micro au FM93 lundi pour annoncer son homosexualité et pour lancer une pointe au «lobby gai», selon lui inutile en 2017. Les militants LGBT réitèrent quant à eux leur pertinence, tout en reprochant à l'animateur son ignorance de la réalité.

«Ben oui, je suis gai, pis après?» a lancé lundi midi Éric Duhaime durant son émission quotidienne. «Moi, je n'ai pas été victime d'intimidation. Moi, je ne me sens pas persécuté, je me sens pas discriminé.» 

Il explique n'avoir jamais ressenti le besoin de faire état publiquement de son orientation sexuelle. À son avis, il s'agit d'un qualificatif trop souvent réducteur de la nature d'un individu. M. Duhaime ajoute avoir préféré taire son orientation sexuelle pour éviter d'être sollicité dans les médias sur des enjeux relatifs à l'homosexualité, mais que «tout le monde le savait» dans son entourage. 

«J'espère vraiment être le dernier à être obligé de dire qu'il est gai sur la place publique», confie Éric Duhaime au Soleil. «C'est de plus en plus non pertinent.»

Au contraire, pour Louis-Filip Tremblay, directeur général de l'Alliance Arc-en-ciel de Québec, ce «coming-out» public est significatif. «En faisant son coming-out, il participe à la lutte à l'homophobie. Quand quelqu'un de public fait son coming-out, il devient un ambassadeur de la communauté LGBT veut, veut pas», laisse-t-il entendre. Et ce, même si cette annonce est faite - sans même s'en cacher - en prévision de la sortie du livre d'Éric Duhaime La fin de l'homosexualité et le dernier gai

La trame de cet essai : «Je suis homosexuel, mais je ne m'associe pas au lobby gai», explique M. Duhaime. L'animateur considère en effet que les homosexuels québécois ont atteint une pleine reconnaissance de leurs droits, contrairement au «lobby gai» qui cherche encore à les ériger en victimes. «Je ne dis pas qu'il n'y a plus du tout [de discrimination], il va toujours y en avoir, mais il faut apprendre à se faire une carapace dans la vie. C'est à eux d'être plus forts», laisse-t-il entendre.

Société tolérante

«Le lobby n'a plus sa raison d'être. Aujourd'hui, tu peux te marier, embrasser ton chum où tu veux. De façon générale, le système est de ton bord. Nous vivons au Québec, la société la plus tolérante au monde à l'égard des minorités.»

«C'est vrai qu'on est parmi les régions du monde qui sont les plus ouvertes à la diversité sexuelle», réplique Marie-Pier Boisvert, directrice générale du Conseil québécois LGBT, «mais je ne pense vraiment pas que parce qu'on est ouvert à la diversité, il faut s'asseoir sur nos acquis. On le voit avec ce qui se passe aux États-Unis en ce moment, nos droits sont constamment sous scrutation. [...] On fait du chemin, mais ça ne veut pas dire qu'on n'en a plus à faire.»

«Je suis très contente qu'il ne se pose pas en victime, mais il devrait utiliser sa plateforme pour faire avancer les droits, pas pour dire que les homosexuels devraient arrêter de sortir leur drapeau arc-en-ciel. Je trouve que ça manque vraiment de compassion, d'empathie», dit-elle.

Pas représentatif

Marie-Pier Boisvert et Louis-Filip Tremblay doutent que le vécu apparemment très positif d'Éric Duhaime en tant qu'homosexuel soit représentatif de ce que vivent la majorité des membres de la communauté LGBT. «Je pense qu'il a manqué un gros, gros chapitre de l'évolution des droits LGBT au Québec. C'est pas compliqué de trouver des marques flagrantes de discrimination. C'est fâchant de penser qu'une personne qui est censée avoir fait cette réflexion-là dans sa propre vie sur ce que ça signifie d'être homosexuel en 2017 pense que son expérience de vie s'applique à l'ensemble des expériences des homosexuels», lance Mme Boisvert.

Dimanche, l'animateur avait moussé sur Twitter la «grande annonce» qu'il s'apprêtait à faire, «possiblement la plus importante de ma carrière médiatique».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer