La vie après la fin des antibiotiques

Les chercheurs espèrent trouver une solution de rechange... (Fournie par ICI Explora)

Agrandir

Les chercheurs espèrent trouver une solution de rechange aux antibiotiques d'ici 2020. Et la réponse se trouve peut-être... dans la fourrure des paresseux.

Fournie par ICI Explora

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danièle L. Gauthier
La Presse Canadienne

On utilise les antibiotiques depuis 1941. Depuis tout ce temps, cette découverte révolutionnaire a sauvé des millions de vies. Mais voilà qu'on sonne une alerte. Parce qu'on les a trop et mal utilisés, l'ONU, lors d'une assemblée générale l'an dernier, a soulevé le danger bien réel qui guette la santé humaine.

Partout sur la planète, on constate de plus en plus de résistance aux antibiotiques. Chaque année, 25 000 personnes en Europe et 23 000 aux États-Unis meurent à cause d'une résistance aux antibiotiques. Et le phénomène progresse un peu plus chaque année. À ce rythme, on évalue à 10 millions le nombre de personnes qui pourraient en mourir en 2050 parce qu'elles seront affectées par des souches multirésistantes à plusieurs substances, quand ce n'est pas à tous les antibiotiques. Aux États-Unis, au Canada et au Panama, les chercheurs espèrent trouver de nouvelles molécules.

Insectes, mammifères, crustacés et champignons sont peut-être porteurs des molécules souhaitées. Le temps presse, on espère trouver, d'ici à 2020, la solution à ce grave problème. Qui sait? On ne repousse pas l'idée de trouver la solution dans la fourrure des paresseux, le sang des crocodiles ou la salive des dragons de Komodo. À Explora, Résistance aux antibiotiques : à la recherche de nouvelles molécules, le mercredi 1er mars, 21h.

Une famille inconsolable

Au chapitre des disparitions, enfants ou adultes, la liste est longue. S'il est difficile de se remettre de la mort de l'un des nôtres, en matière de disparition, la plaie reste toujours à vif. Retour sur les événements entourant la disparition de Mélanie Cabay, en juin 1994.

Au premier jour de l'été, Mélanie, 19 ans, jeune fille douce, calme, était allée rendre visite à des amis dans le quartier Ahuntsic. À la fin de la soirée, se dirigeant vers l'arrêt d'autobus pour revenir à la maison, elle ne se sera jamais rendue. 

On l'a vue, coin Fleury et Basile-Routhier, pour la dernière fois, il y a plus de 20 ans. Un mois après sa disparition, Philippe Cabay, son père, apprend par la télévision alors qu'il est hospitalisé qu'on a retrouvé le cadavre de sa fille, morte par strangulation, à Mascouche. Malgré toutes les recherches, impossible de trouver le moindre indice.

Claude Poirier a aussi rencontré sa tante, la comédienne Claudine Chatel, qui explique au chroniqueur judiciaire que le questionnement entourant ce drame ne connaît pas de fin. Impossible de trouver le repos, le coeur et la tête ont besoin de savoir, de comprendre ce qui est arrivé. On espère toujours que quelqu'un pourra révéler un indice qui mènera à la clé du mystère. Poirier enquête, à Historia, le mercredi 1er mars, 21h.

En vrac

Anne-Sophie (Céline Bonnier) est résolue : elle quitte Cowansville, déterminée à entreprendre une nouvelle vie en regagnant l'appartement du Mile-End. Mais la jeune Clara (Alice Morel-Michaud) vit cette séparation très durement : elle se croit abandonnée par sa mère. Quant à Bernard (Benoît Gouin), à la fois peiné et outré de la tournure des événements, il réagit promptement. Il fera cesser les versements de salaire qu'Anne-Sophie continuait de recevoir. Sa colère met à jour une autre facette de l'homme patient et compréhensif qu'on connaît. L'heure bleue, le mercredi 1er mars, 21h, à TVA.

À Canal D, à Contact animal : Animaux extraordinaires, des scientifiques tentent de décoder la communication entre certains animaux, comme le hurlement des loups. On assiste ensuite aux séances de séduction de Cléopatra, une lionne, qui courtise le mâle Zukara depuis cinq ans. Puis, il y a la petite orpheline Charlotte, un manchot royal adopté par Alistair, qui refuse catégoriquement de se jeter à l'eau. Viennent les koalas qu'on suit grâce à un collier émetteur pour veiller sur leur santé, puis les orques, qui connaissent l'art et les bienfaits du massage, ce dimanche, 17h.

Le lundi 27 février, 21h, à Télé-Québec, nous partageons quelques moments avec la famille Audet-Paventi qui, tristement touchée par le petit Aylan Kurdi, mort sur la plage, a décidé de parrainer officiellement une famille de réfugiés syriens. Eza Paventi, la cinéaste, raconte comment cette rencontre s'est réalisée pour que les nouveaux venus puissent s'intégrer dans un nouvel univers. D'une mer à l'autre sera précédé de Point doc: Une nuit sans lune - boat people, 40 ans après, à 20h, rappelant l'époque où des milliers de Vietnamiens fuyaient le régime totalitaire communiste du Viêtnam du Nord.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer