Affaire Geoffré Samson: la station CIHO s'explique

Geoffré Samson de CIHO FM... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Geoffré Samson de CIHO FM

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le journaliste de la radio CIHO dans Charlevoix, Geoffré Samson, réitère n'avoir jamais été menacé ou avoir subi des pressions pour traiter les communiqués de presse de la députée libérale Caroline Simard comme l'ont rapporté certains journalistes.

M. Samson a créé l'émoi en fin de semaine devant un parterre d'homologues réunis à Saint-Sauveur pour le congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Pendant le panel «Combattre le spin», il aurait laissé entendre que l'équipe de la députée libérale de sa région, Caroline Simard, l'invitait à s'en tenir aux communiqués de presse - et donc au spin politique -, sous peine de ne plus avoir d'entrevues avec l'élue. Des propos rapportés par des collègues qui assistaient à l'événement. Depuis M. Samson plaide avoir été mal interprété.

Lundi, son employeur et lui ont rédigé un communiqué conjoint dans lequel ils donnent leur version des faits, en reprenant même la question en litige posée par M. Samson à l'un des panélistes lors du colloque.

«Je suis journaliste dans la région de Charlevoix, région où Pauline Marois a perdu ses élections face à Caroline Simard. M. Villeneuve, la question s'adresse à vous. Est-ce que vous avez déjà nuancé des communiqués de presse afin de réduire l'impact dans la circonscription de Mme Marois? On s'entend qu'en région, il y a peu d'élus et on ne voudrait pas se mettre à dos un élu afin de perdre une exclusivité ou une entrevue. J'ai l'impression parfois d'être un messager, plutôt qu'un journaliste lorsque je dois diffuser un communiqué de presse. L'image d'un élu politique dans une petite région est très importante.»

Dans la foulée de cette controverse, la direction de CIHO avait été prompte à répondre en se dissociant des propos de M. Samson et en s'excusant auprès de l'équipe de la députée libérale sur la page Facebook de la station. Des excuses retirées aussitôt, dit-on, pour «calmer le jeu et se donner le temps de s'expliquer en équipe».

«Toute l'équipe de CIHO, incluant Geoffré Samson, souhaite désormais tourner la page et travailler ensemble pour couvrir efficacement l'actualité de sa région», conclut le communiqué.

Des doutes

Des journalistes présents samedi à Saint-Sauveur ont émis des doutes sur la véracité de certains faits rapportés dans ce communiqué. Ils maintiennent avoir entendu M. Samson dire qu'il ne devait pas déroger des communiqués de la députée s'il voulait obtenir des entrevues. Reste à savoir si ce communiqué conjoint a été signé par les parties sans contrainte ni menace. Il a été impossible, hier, de parler à M. Samson pour obtenir ses commentaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer