Tammy Verge: pour l'amour du jeu

L'animatrice Tammy Verge et l'expert encanteur Patrick Blaizel... (Élisabeth Cloutier)

Agrandir

L'animatrice Tammy Verge et l'expert encanteur Patrick Blaizel de l'émission La course aux trésors à Historia

Élisabeth Cloutier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À vos marques... Prêts? Partez! En courant dans le labyrinthe du marché aux puces Saint-Michel, deux équipes tentent de trouver des objets précieux, rares, curieux ou simplement témoins d'une autre époque. À la barre de ce jeu télévisé, Tammy Verge, dont la carrière télévisuelle a justement commencé en jouant.

Après s'être démarquée dans la Ligue universitaire d'improvisation à l'Université Laval, puis dans la Ligue nationale d'impro, celle qui avait un diplôme d'enseignement en poche s'est vu offrir des contrats pour la télé. «Dieu merci!, ça a vraiment marqué un tournant, puisqu'ils cherchaient des gens pas connus et capables de faire plein de personnages et de rebondir dans n'importe quelle situation», raconte-t-elle. «L'impro m'a permis de développer tous les outils qui me sont le plus utiles aujourd'hui.»

L'habituée des Atomes crochus, des Squelettes dans le placard et de Pouvez-vous répéter la question? n'a pas hésité longtemps lorsqu'on lui a demandé d'animer La course aux trésors.

«Juste de savoir que c'était un jeu, ça me tentait déjà. Voir deux équipes qui s'affrontent, dire des points, leur mettre un peu de pression, pas de problème! En plus, on apprend», indique Tammy Verge, qui a aussi été porte-parole de Montréal joue. Les soirées de jeux de société sont monnaie courante dans son cercle d'amis, et, sur son téléphone, on trouve les applications de Mastermind et des Colons de Catane.

Dans La course aux trésors, trois jeux mettent à l'épreuve le sens de l'observation, la rapidité d'exécution et les connaissances générales de deux duos de joueurs... ainsi que l'ingéniosité de l'équipe technique, qui doit se déplacer dans les dédales du marché aux puces. Dans le dernier jeu, les concurrents doivent négocier avec les «vrais» propriétaires des kiosques, «de beaux personnages, qui ont de l'histoire, beaucoup d'humour, une capacité de négociation redoutable», souligne Tammy Verge.

L'animatrice est accompagnée de l'expert encanteur Patrick Blaizel, qui amène des compléments d'information. «Il va nous faire voir un objet d'une manière complètement différente. Une figurine GI Joe, par exemple, oui, c'est un jouet, mais si elle a été conçue spécialement pour commémorer tel événement, que tu as la boîte d'origine, que telle personne s'est affichée avec elle, ça peut vraiment prendre de la valeur.»

Adolescente, Tammy Verge louait parfois une table au marché aux puces de Sainte-Foy pour y vendre ses objets désuets. «Mais j'aimais surtout dépenser ce que je ramassais dans les kiosques autour. J'ai encore un coffre en cèdre que j'ai acheté à cette époque-là», note-t-elle.

Elle collectionne toujours les disques vinyles, mais avoue qu'elle prenait un peu de haut la collection de babioles hétéroclites amassée par sa mère. «J'ai changé d'avis pendant les tournages de l'émission, admet-elle. En plus, souvent, les objets suscitaient des émotions et réveillaient des souvenirs chez les concurrents, ce qui n'arrive pas avec les objets modernes.»

La course aux trésors est diffusée les mardis à 19h30, sur Historia.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer