Pascale Bussières: chasse aux sorcières

Dans Prémonitions, Pascale Bussières incarne Clara, la chef... (Sébastien Raymond)

Agrandir

Dans Prémonitions, Pascale Bussières incarne Clara, la chef d'une famille qui possède des dons et qui devient la proie d'une chasse aux sorcières contemporaine.

Sébastien Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Pour la rentrée, addikTV propose Prémonitions, une série originale réalisée par Charles-Olivier Michaud avec une impressionnante distribution. Pascale Bussières y incarne Clara, la chef d'une famille qui possède des dons et qui devient la proie d'une chasse aux sorcières contemporaine.

«Le climat est très mystérieux, étrange. D'abord, on ne sait pas exactement ce que cette famille a de si différent, on l'apprend au fil des épisodes. J'aimais bien l'actualisation de la chasse aux sorcières, comme si ça n'avait jamais cessé, comme si l'histoire se perpétuait encore», décrit Pascale Bussières.

Sans trop s'avancer sur la nature des dons dont chacun est doté, la comédienne explique qu'il s'agit à la fois d'un atout et d'un fardeau lourd à porter. «Mon personnage, Clara, a des visions qui lui permettent de voir dans l'avenir en regardant les gens qui la côtoient dans les yeux. Donc elle peut influer sur le destin, faire en sorte que des accidents n'arrivent pas», indique-t-elle. 

Lorsque les personnages ne font pas usage de leurs dons, leur corps réagit violemment. «Donc ils n'ont pas le choix, comme une fatalité, explique-t-elle. La plupart d'entre eux ne voudraient pas avoir ce poids et cet ascendant sur leur entourage.»

On suivra le clan pendant dix épisodes, qui se déroulent sur dix jours de cavale, pendant lesquels ils seront à la fois traqués et forcés de séquestrer un témoin gênant (Éric Bruneau).

«Ils fuient un inquisiteur [Marc Messier] qui veut les éliminer. C'est un thriller psychologique, très atmosphérique, on est beaucoup dans l'anticipation. Visuellement, ça joue même sur les codes de l'horreur, parfois», décrit Pascale Bussières.

Sophie Desmarais, Jade Charbonneau, Pascale Bussières et Mikhail Ahhooja... - image 2.0

Agrandir

Sophie Desmarais, Jade Charbonneau, Pascale Bussières et Mikhail Ahhooja

Mikhail Ahhooja, Sophie Desmarais, Jade Charbonneau, Lucie Laurier et Benoît Gouin font aussi partie de la distribution. 

«Réalisme magique»

«C'est joué dans le plus grand réalisme. Les Sud-Américains appellent ça le réalisme magique. Ça peut faire un peu écho à la série Les Revenants, qui a été très populaire en France», décrit la comédienne, qui a retrouvé le réalisateur Charles-Olivier Michaud, qui l'avait déjà dirigé dans le film Anna. «Ça a été une vraie rencontre artistique. Il est très stimulant, il challenge beaucoup les gens et il est audacieux dans son approche formelle.»

Le tournage s'est déroulé sur une cinquantaine de jours, de la mi-avril à la fin juin. «On a notamment tourné près d'un barrage hydraulique, sur un domaine privé. C'était vraiment un cadre étonnant», note l'actrice.

Cet automne, Pascale Bussières devrait tourner dans un film canadien-anglais, sur lequel elle ne pouvait pas trop s'avancer au moment de notre entrevue. «C'est toujours excitant de jouer en anglais. Ça demande plus de travail, mais d'emblée on est déjà dans un personnage», explique-t-elle. Elle travaille également depuis plusieurs années sur l'écriture d'un scénario de film qui se déroule dans le milieu de la prohibition.

Prémonitions sera présenté les jeudis à 22h à addikTV à partir du 25 août.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer