Un nouveau micro pour Nathalie Normandeau

Nathalie Normandeau était animatrice au FM93.... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Nathalie Normandeau était animatrice au FM93.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, sera de retour à la radio de Québec à l'automne. La station BLVD-Fm 102,1 lui confie un micro malgré les accusations criminelles qui pèsent contre elle.

La nouvelle était publiée jeudi après-midi sur le site internet de la station qui appartient au groupe Leclerc Communication. Le directeur de la programmation, Dan Caron, a confié au Soleil sa joie d'accueillir dans son équipe l'ex-animatrice du FM 93 convoitée, précise-t-il, par au moins trois groupes de stations de radio de la région de Québec. Son choix s'est finalement porté sur BLVD.

«On est super content. C'est une fille bonne, attachante, charismatique. C'est une fille de radio (...) qui s'était rapidement démarquée dans le marché de radio de Québec», explique le directeur.

Il ne voit aucun problème à cette embauche alors que des accusations criminelles pèsent contre l'ex-politicienne. «Cet aspect là, je ne m'occupe pas de ça. Moi, je fais de la radio et elle est bonne. Elle va donner un bon show», argue-t-il, spécifiant que l'auditoire saura apprécier son retour.

Cependant, il ne dit mot du rôle qui lui sera confié, ni du temps d'antenne qui lui sera alloué. Ces détails seront dévoilés lors d'une conférence de presse le 22 août pour le lancement de la programmation automnale de la station.

Nathalie Normandeau a été arrêtée par l'Unité permanente anticollusion le 17 mars, jour du budget provincial, pour complot, fraude et corruption. Les faits remontent pour la plupart à la période où Mme Normandeau était ministre des Affaires municipales.

Avec elle, six coaccusés: l'ancien ministre Marc-Yvan Côté, le chef de cabinet Bruno Lortie, les ingénieurs de Roche France Michaud et Mario Martel, l'ancien attaché politique Ernest Murray et l'ex-maire de Gaspé, François Roussy.

À la suite de cette affaire, le FM 93 a retiré son micro à Mme Normandeau qui prenait l'antenne le midi avec l'animateur Éric Duhaime. Depuis, elle réclame 722 000 $ à son ex-employeur, COGECO, pour congédiement illégal.

Récemment, elle demandait à la Cour d'obliger COGECO à lui verser son salaire pendant les procédures criminelles. Elle prétextait qu'elle n'aurait pas droit à un procès juste et équitable sans ce revenu. Elle a finalement été déboutée.

Parallèlement, un groupe de Gaspésiens a mis sur pied en juillet un fonds de défense controversé avec l'objectif d'amasser 300 000 $. Les initiateurs du projet estiment que Mme Normandeau a défendu les intérêts du Québec et de sa région en tant que ministre et députée «avec intégrité et un profond dévouement».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer