Exclusif

Drainville prêt au «choc des idées» contre Duhaime

Éric Duhaime... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Éric Duhaime

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'animateur du FM93 Éric Duhaime trépigne à l'idée de savoir ce que Bernard Drainville, son nouveau collaborateur à l'émission du midi, «a dans le ventre», et si les auditeurs observeront un «décalage» entre les «propres idées» de l'ex-politicien et celles qu'il défendait au Parti québécois.

«J'ai hâte de voir. J'ai toujours trouvé les politiciens meilleurs quand ils quittent la politique que lorsqu'ils s'y trouvent. Ils sont souvent pris dans un carcan où ils se transforment en perroquets de la ligne de parti», mentionne l'animateur, qui fera équipe avec l'ex-député à compter du 15 août.

Éric Duhaime explique que «beaucoup de noms» ont circulé afin de trouver un remplaçant à sa controversée ex-collaboratrice, Nathalie Normandeau, arrêtée par l'Unité permanente anticorruption en mars. «Je suis très heureux de ce choix. Ça permettra de garder le même concept, avec un choc des idées.»

Avec l'arrivée de Drainville au FM93, Éric Duhaime se demande si le discours du Parti québécois à l'égard des radios de Québec changera, prenant en preuve les déclarations de l'ancienne candidate dans Charlesbourg, Dominique Payette, auteure l'an dernier d'un controversé rapport sur les stations de la capitale. «On est toujours dans la stigmatisation, on parle toujours de radios poubelles, alors je suis curieux de voir s'il y aura un changement de perception.»

De son côté, le directeur général de la programmation et de l'information de la station du chemin Sainte-Foy, Pierre Martineau, qualifie l'association Duhaime-Drainville de «fit parfait». «Ce sont deux gars qui se respectent, qui sont capables de se répondre sans que ce soit le free for all», précise-t-il au Soleil.

«Les gens disent souvent qu'il n'y a pas de place pour les idées de gauche dans les radios de Québec. Moi, je préconise une multiplication des voix. Ça va faire du bien.»

Monsieur Baboune

À l'heure du midi, mardi, à sa première présence derrière le micro du FM93, le député démissionnaire a indiqué qu'il abordera son nouveau travail «avec toutes ses convictions», mais qu'il «ne sera pas là pour représenter un parti ou un autre.

«C'est sûr que les gens vont retrouver un peu du Drainville de la politique, a-t-il ajouté, parce que je ne peux pas me renier. Je n'ai pas d'étiquette. À partir de maintenant, je vais livrer mon opinion.»

Drainville ne voit pas de problème à animer une émission avec un partenaire qui ne partage pas toujours la même approche idéologique. «Je suis un très mauvais menteur. Ça va paraître dans ma face avant même que je parle. On va avoir nos désaccords, mais après on va passer à autre chose et on ne sera pas moins bons amis et collègues pour autant.»

Drainville a insisté sur l'importance d'être en prise directe avec la population. «Quand je faisais du journalisme, je le faisais pour le monde, ce qu'on m'a parfois reproché à Radio-Canada», a-t-il expliqué, rappelant ses origines de «fils de cultivateur».

L'ancien parlementaire a également expliqué qu'il était de moins en moins heureux en politique, se sentant «usé et démotivé». Pour lui, il n'avait d'autre choix que de mettre une croix sur un métier qui a monopolisé sa vie depuis 10 ans, trop souvent au détriment de sa vie familiale.

«Je n'avais plus envie de faire de la politique en touriste. Je ne voulais pas devenir monsieur Baboune [...] Ma plus belle satisfaction, après 10 ans en politique, c'est d'avoir réussi à garder ma famille, et c'est beaucoup grâce à Martine [sa femme].

«Je ne m'excuserai pas de vouloir être heureux et de vouloir passer à autre chose», a-t-il précisé au sujet de son départ de l'Assemblée nationale qui entraînera une élection partielle dans sa circonscription de Marie-Victorin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer