Julie Asselin: embellissement intérieur

Julie Asselin... (fournie par V)

Agrandir

Julie Asselin

fournie par V

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Pour réussir à vendre une maison sans tout refaire du sous-sol à la toiture, un bon réaménagement des pièces principales et quelques ajouts décoratifs peuvent parfois faire l'affaire. C'est le pari que prend la designer d'ambiance Julie Asselin, à la barre de l'émission Tout s'embellit avec Julie cet été sur les ondes de V.

«L'achat d'une maison est un acte émotif, pas seulement rationnel», indique la styliste, qui a étudié en design de mode, puis a travaillé dans le domaine des cosmétiques, avant de se spécialiser dans le stylisme d'ambiance (qu'on appelle relooking, en anglais).

Elle vient donc à la rescousse des propriétaires de tout acabit qui tentent en vain de vendre leur demeure. Avec un budget de 10 000 $ - dont la moitié est fournie par la production et l'autre par le propriétaire de la maison -, elle modifie ce qui peut faire une différence, comme les habillages de fenêtre, les luminaires et les poignées des armoires, sans se lancer dans des travaux trop coûteux ou complexes. Un évaluateur visite la maison avant et après les changements, «mais la plupart du temps, la valeur marchande ne bouge pas beaucoup», note-t-elle. Le but avoué des transformations est plutôt de susciter des coups de coeur chez les futurs acheteurs.

Julie Asselin épure, réorganise, embellit. «Pour que les futurs acheteurs voient le plein potentiel de la maison, il faut qu'ils voient ce qu'ils pourront changer», souligne-t-elle. Elle va donc réaménager l'entrée avant de songer à modifier la salle de bain du deuxième étage.

«J'opte pour un look clé en main, moderne et épuré», indique celle qui a un faible pour les pièces lumineuses, le rose et les paillettes. «J'aime les décors qui font du bien à l'âme.»

Conseils pour les visites

La styliste offre au passage quelques conseils pour les visites : pas d'auto dans l'entrée, d'occupant assis au salon ou d'odeurs (même celle de la fameuse tarte aux pommes) qui flottent dans l'air.

Pendant la saison, on la verra notamment troquer des meubles Louis XIV pour du mobilier plus actuel et repeindre un foyer pour aider les propriétaires d'un coûteux manoir à se débarrasser de ce fardeau financier. L'histoire ne dit pas s'ils y arriveront...

On verra également des maisons plus modestes. «C'est très important pour moi qu'on reste réalistes, explique Julie Asselin. Quand les gens ne sont pas sûrs de vouloir vendre, je ne leur mettrai pas une table en verre avec un coin coupant s'ils ont trois enfants en bas âge... il faut quant même qu'ils vivent dans la maison!»

L'émission misera sur les émotions, puisque la vente d'une maison est toujours une période de transition. «On a axé sur le côté émotif, on ne verra pas beaucoup de marteaux», conclut Mme Asselin.

Tout s'embellit avec Julie est diffusée le mardi à 19h30 sur les ondes de V. On peut aussi regarder les épisodes en ligne à http://vtele.ca/emissions/tout-s-embellit-avec-julie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer