Noémie Yelle: la Vierge, la mère et la danseuse

Noémie Yelle interprète une danseuse érotique qui n'a... (Fournie par Unis TV)

Agrandir

Noémie Yelle interprète une danseuse érotique qui n'a pas froid aux yeux dans St-Nickel, les mardis à 22h sur Unis TV.

Fournie par Unis TV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Dans St-Nickel, la première série de fiction produite par Unis TV, Noémie Yelle interprète Nicole, une danseuse érotique mère de deux enfants qui tentera de sauver le bar où elle travaille avec l'aide impromptue de... la Vierge Marie.

Écrit par Julian Doucet et réalisé par Jean-Sébastien Lord, St-Nickel se déroule dans un quartier défavorisé de Sudbury. L'histoire tourne autour d'un bar de danseuses, le St-Nickel, et de Nicole, jouée par Noémie Yelle.

«Quand j'ai lu la description du personnage, c'est fou, outre le fait que ce soit une danseuse érotique, comment son caractère, son tempérament, était le mien. C'est une fille fonceuse, de principe, qui va tout faire pour défendre ceux qu'elle aime et son travail», indique la comédienne qu'on a aussi vue dans Ramdam, Les Ex, Destinées, Virginie et Nos étés.

Entraînement intensif

À peine entrée dans la trentaine, la jeune femme est déjà mère de trois enfants et s'est identifiée à son personnage qui a quant à elle deux enfants de deux pères différents. Pour parvenir à réaliser les prouesses physiques avec l'expérience et l'assurance qu'on attend de «la meilleure danseuse de Sudbury», Noémie a toutefois dû se soumettre à un entraînement intensif.

«Je partais de loin. J'avais un mois et demi pour me préparer avant le tournage. Quand j'ai eu le rôle, mon bébé avait deux mois et j'avais pris vraiment beaucoup de poids pendant cette grossesse-là», explique-t-elle. Elle a dû apprivoiser le poteau et se débarrasser de sa pudeur innée. «Ç'a été un gros défi pour moi de me mettre en sous-vêtements et de danser lascivement autour d'un poteau. C'était les scènes que je trouvais les plus difficiles à faire», indique-t-elle.

Le rôle tombait toutefois à point dans sa carrière. «Ça a été un processus très intense, mais j'avais demandé ça à l'univers, un rôle où j'aurais un défi physique», note-t-elle.

Personnages atypiques et colorés

St-Nickel, que la comédienne compare à Les hauts et les bas de Sophie Paquin, rassemble un éventail de personnages atypiques et colorés. Autour de la danseuse nue, très droite malgré son milieu où drogue, alcool et passes louches sont légion, gravite sa soeur alcoolique jouée par Isabelle Blais et son frère qui lit l'avenir dans les cartes et aime les hommes plus vieux, joué par Dany Boudreault. Elle sera visitée par la Vierge Marie (MJ Colburn), venue non pas pour la réformer, mais pour l'aider à sauver le bar.

Cet été, Noémie Yelle tournera la deuxième saison de Féminin/Féminin, une série Web de Chloé Robichaud visionnée par plus d'un million d'internautes. «Et on se croise les doigts très fort pour une deuxième saison de St-Nickel», souhaite-t-elle.

Lancée à l'automne 2014, la chaîne Unis TV, qui appartient à TV5, a pour visée de faire rayonner la diversité francophone canadienne.

St-Nickel est diffusé le mardi à 22h sur Unis TV depuis le 24 mai. Les six épisodes seront aussi disponibles en rattrapage à unis.ca/st-nickel.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer