Stefano Faita des villes aux champs

Stefano Faita...

Agrandir

Stefano Faita

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Avec l'arrivée des beaux jours, TVA propose une nouvelle émission pour démystifier le travail des producteurs agricoles. Dans Arrive en campagne, des familles urbaines sont conduites par le chef Stefano Faita sur une ferme pour 24 heures.

«Mes deux enfants, ma blonde et moi, on serait les candidats idéaux pour être la famille urbaine. Je vais probablement apprendre beaucoup de choses», indique le chef, qui s'est rapidement impliqué dans l'émission. «J'étais un peu tanné de faire une émission de cuisine derrière un comptoir. C'était une chance pour moi d'être plus animateur que cuisinier», note-t-il.

Celui-ci se présente au volant d'un VR chez une famille urbaine et la conduit chez un producteur où elle passera une nuit (dans le VR) et une journée. «Ce sont deux familles qui n'ont rien en commun mais qui tissent des liens très vite. Les enfants connectent rapidement, ils sont curieux. Parfois, le dimanche matin, les enfants de la ville étaient déjà levés avant que j'aille les réveiller», raconte Stefano Faita.

Le soir venu, le chef met les deux familles à contribution pour préparer un repas avec le produit vedette de la ferme visitée. Quatre épisodes tournés cet automne et six au printemps.

Les brocolis d'un producteur maraîcher sont devenus la vedette d'un plat de pâtes et les légumes d'une ferme bio lui ont permis de concocter une soupe-repas à l'italienne selon une recette de sa grand-mère. Un verger beauceron lui a inspiré un rôti de porc aux pommes. Une maternité porcine et une ferme laitière faisaient partie des prochaines destinations au moment de notre entrevue.

«Sur une ferme ovine, tout le monde a eu la chance de tondre une brebis, ce qui est un exploit en soi. En voyant faire la fille de l'éleveur, ça semble facile, mais lorsqu'on essaie d'asseoir une brebis de 200 livres, c'est une autre histoire», raconte Stefano Faita. 

«Approche très humaine»

On peut facilement deviner que prendre soin des bébés moutons avant de faire un rôti d'agneau créait un contexte plus émotif que l'arrosage des brocolis avant leur cueillette... «Il y a encore des enfants qui pensent qu'un gigot d'agneau vient de l'épicerie. C'est un petit wake up call, mais on fait ça dans les règles de l'art, avec une approche très humaine», répond le chef.

Il y a évidemment moins de mouvement sur une ferme sans animaux, «mais il y a quand même beaucoup de tâches à faire. Ça nous permet aussi de parler d'autres sujets, comme des travailleurs guatémaltèques», indique-t-il.

Le chef a apprécié le côté éducatif et humain de l'aventure télévisuelle. «Ma première job, à 12 ans, était de travailler au marché Jean-Talon, donc j'avais déjà eu des contacts avec des producteurs, mais c'est beaucoup plus intéressant d'aller sur la ferme», souligne-t-il.

Arrive en campagne est présentée le jeudi à 19h, à compter du 19 mai à TVA.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer