Jeff Fillion suspendu par Bell Média

Jeff Fillion a été suspendu par ses employeurs... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Jeff Fillion a été suspendu par ses employeurs pour une période minimale d'une semaine.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Bell Média a suspendu Jeff Fillion, son animateur du retour à la maison sur Énergie Québec 98,9, mardi, et la suspension durera au moins une semaine. La décision fait suite à un commentaire controversé fait par Fillion sur le site de microblogage Twitter concernant le suicide du fils de l'homme d'affaires Alexandre Taillefer.

«M. Fillion a tenu des propos publics offensants qui ne rencontrent pas le Code de conduite de Bell ni ne reflètent notre engagement envers la communauté. Il a été suspendu de ses fonctions chez Bell», a écrit Olivier Racette, chef principal des communications corporatives chez Bell Média, dans un communiqué de presse publié mardi après-midi.

M. Racette a toutefois refusé de dire si la suspension était à durée déterminée ou indéterminée, temporaire ou permanente. Il a toutefois indiqué que la suspension touchait aussi l'émission 100 % Jeff Fillion, qui ne sera pour l'instant plus offerte aux abonnés de Bell Télé Fibe à Québec.

La décision est tombée en après-midi et, dès 15h, une nouvelle équipe prenait au pied levé la relève de Fillion et de ses collaborateurs. «Vous aurez remarqué que ce n'est pas l'équipe habituelle», a lancé d'entrée de jeu l'animateur Maxime Tremblay, qui a prolongé son après-midi avec ses collaborateurs, avouant avoir été avisé de la décision à la dernière minute.

Tweet controversé

Sur le site d'Énergie Québec, on expliquait que c'était en raison de son message envoyé sur Twitter après l'entrevue d'Alexandre Taillefer diffusée dimanche soir à Tout le monde en parle que l'animateur était suspendu.

Le commentaire faisait référence à l'entrevue de Tout le monde en parle lors de laquelle Taillefer s'était ouvert sur le suicide de son fils Thomas, qui avait envoyé des signes via le site Internet Twitch, propriété d'Amazon, six mois auparavant. 

«Mon fils a envoyé des signaux très clairs avec le mot suicide dans la note et Amazon, qui détecte que vous êtes sur le site pour chercher des souliers rouges, ne fait rien aujourd'hui par rapport à ça. Je pense qu'il va falloir qu'il y ait une modification. Si j'avais été alerté à ce moment-là de quelconque façon, je pense que ça aurait changé le cours des choses. Et j'ai l'intention de contacter Amazon pour les responsabiliser par rapport à ça», avait déclaré le propriétaire de Téo Taxi à l'animateur Guy A. Lepage.

«C'est la faute de Amazon...» avait répliqué Fillion sur Twitter en accompagnant le message de deux emojis souriants portant, comme Taillefer, des lunettes. Le tweet en a choqué plusieurs.

Explications

En ondes lundi, Fillion avait expliqué son message, disant que son tweet avait été mal interprété. «Si j'avais à le réécrire, peut-être que je le ferais différemment ou que je l'expliquerais mieux. Ma faute aura été de ne pas l'expliquer», a-t-il déclaré.

Il a aussi avoué qu'il n'avait pas écouté Tout le monde en parle et qu'il avait plutôt critiqué un article journalistique qui traitait de l'émission. «Message pour M. Taillefer : On partage, on est tous avec vous dans votre malheur. Le tweet n'était pas adressé à vous, mais pas du tout. Le tweet était adressé à cette manie qu'on a des médias, que j'appelle des "putes à clics", qui sortent sur des sujets pour essayer de provoquer justement de la lecture. Qui arrivent avec des titres assez choc pour être sûrs que les gens cliquent sur le lien pour que ça engendre du cash

Ces explications n'ont toutefois pas convaincu Taillefer qui, via Twitter, s'est dit profondément offusqué. «Attaquez mes taxis tant que vous voulez. Mais mon fils? Vous êtes odieux», a-t-il rétorqué.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer