Bing Bang: passionnés de tôle pliée

Bing Bang sera diffusé le jeudi à 21h... (Fournie par Historia)

Agrandir

Bing Bang sera diffusé le jeudi à 21h à Historia dès le 24 mars.

Fournie par Historia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Les courses de démolition, ou la «démol» comme l'appellent les adeptes, est un loisir inusité qu'avait envie d'explorer le réalisateur Sylvio Jacques. Il a donc entrepris de suivre des passionnés dans leur course aux sensations fortes pour la série documentaire Bing Bang.

«Bing Bang rentre dedans, tant pis pour les prudents!» Si vous avez grandi dans les années 70 et 80, cette phrase tirée d'une publicité de jouets vous est probablement familière.

«L'idée était de suivre des personnages et de découvrir à travers eux le monde de la démolition», indique M. Jacques. Il a suivi la Team Obscur de Beauce, la Team La tribu de la Montérégie et la Team PYR d'Ontario dans leurs aventures, de la préparation des voitures aux courses elles-mêmes.

«Ils ne se prennent pas nécessairement au sérieux, ils ont du fun, ils aiment ça. Ils peuvent passer 300 heures à souder une voiture qu'ils vont démolir en trois minutes», indique le réalisateur.

L'exercice consiste à enlever tout ce qui pourrait devenir un projectile pendant l'impact (vitres, garnitures, poignées, etc.), à mettre le réservoir d'essence à la place des sièges arrière et la batterie sur le siège du passager. La porte du conducteur est renforcée par une barre de métal.

«Le carré de démolition n'est pas très grand, donc ils n'ont pas beaucoup de dégagement pour prendre de la vitesse avant de se rentrer dedans», note M. Jacques.

Une dent cassée est le seul incident à signaler lors du tournage, même si les conducteurs ont leur lot de bleus et de contusions. Comme le dit Marco, l'un des personnages: «On travaille le lendemain». Chacun fait donc attention pour ne blesser personne. «Il y a quelque chose d'un peu adolescent dans le derby, les filles ou les blondes ne sont pas tellement d'accord», souligne-t-il toutefois.

Les courses de démolition et leurs dérivés se déroulent presque exclusivement en région. «À Saint-Chrysostome, la population triple la fin de semaine du derby et il y a 200 véhicules inscrits, indique le réalisateur. Je crois que le plus populaire est celui de Saint-Raphaël, qui attire 10 000 spectateurs, et le plus vieux celui de Saint-Éphrem, qui va fêter son 44e anniversaire.»

Dans la série, on verra la première course de Yoan, âgé de seulement 11 ans, et une course hivernale. «À chaque émission, on a un personnage épisodique. C'est comme ça qu'on est allé chercher des femmes, parce que celles qui courent ne font souvent qu'une course par année», souligne M. Jacques.

Le réalisateur est né en Beauce et a grandi à Québec. Il prépare une série documentaire sur les remorqueurs du Saint-Laurent pour Canal D.

Bing Bang sera diffusé le jeudi à 21h à Historia dès le 24 mars.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer