Florence Longpré sous le maquillage

Sous l'épaisse couche de maquillage de Gaby Gravel... (Fournie par Télé-Québec)

Agrandir

Sous l'épaisse couche de maquillage de Gaby Gravel se cache Florence Longpré, une improvisatrice, auteure et comédienne discrète et pleine de projets.

Fournie par Télé-Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Gaby Gravel, la maquilleuse et coach de vie sans filtre de l'émission Like-moi! fait un tabac sur le Web depuis les Fêtes. Sous l'épaisse couche de maquillage se cache Florence Longpré, une improvisatrice, auteure et comédienne discrète et pleine de projets.

La jeune femme originaire de Mascouche a étudié en arts visuels avant d'être prise à l'option théâtre du cégep Lionel-Groulx. Avec Samuël Côté et Debbie Lynch-White, elle a fondé le Théâtre du grand cheval et écrit la pièce Chlore, présentée à la Licorne à Montréal.

Elle improvise depuis le secondaire. On peut la voir à l'oeuvre dans la Ligue nationale d'improvisation et dans la Ligue d'improvisation montréalaise. 

Gaby Gravel est entrée dans sa vie aux auditions de Like-moi! «Je devais me lancer sans explications et j'étais très nerveuse. Ça a donné une couche intéressante au personnage, la petite voix un peu tremblotante, qu'on a gardée», raconte-t-elle.

Après une heure de transformation où on modifie même un peu l'aspect de son nez, Florence Longpré devient Gaby Gravel. «Ça a l'air très léger comme personnage, mais je me rends compte que quand je la joue, elle est tellement mal à l'aise que je suis vraiment crispée», indique la comédienne.

Dans des tutoriels beauté décapants, la maquilleuse ne se gêne pas pour dire ses quatre vérités à sa «victime» du moment. L'animateur Éric Salvail s'est prêté au jeu il y a quelques semaines.

«Je me suis trompée plusieurs fois à la même place, et il fallait le démaquiller et le remaquiller, et il était super fin, il disait : "C'est pas grave, on le refait!"», raconte-t-elle.

L'engouement pour le personnage, qui a plus de 12 200 fans sur Facebook, a été une surprise : «Je n'étais pas habituée à faire des entrevues ou à participer à des émissions de télé, ça a été quand même un choc. Je n'étais pas nécessairement prête, j'ai appris sur le tas, j'apprends encore», réalise Florence Longpré, qui s'est toutefois prêtée au jeu de bonne grâce, et bien entourée.

«L'équipe qui m'entoure est très méticuleuse, ils font attention de ne pas sortir le personnage de son contexte. On ne veut pas la surexposer.»

Être un phénomène Web a ses avantages, comme d'être connue d'un plus large public, ce qui, espère-t-elle, l'aidera pour un projet de série télé qu'elle est en train d'écrire. La comédie dramatique «très crue» et «avec beaucoup de chant» s'appellerait Pendant que les champs brûlent, d'après une chanson de Niagara.

L'expérience a aussi ses inconvénients. «Je sors une capsule et il y a six cents commentaires. Il faut que je fasse attention que ça ne me touche pas personnellement, mettons. Si quelqu'un écrit : "Mon Dieu, 'est donc ben laide", c'est confrontant», souligne la comédienne, pourtant jolie et assurément sympathique.

Like-moi! est diffusée le mardi à 22h à Télé-Québec. On peut aussi suivre le personnage de Gaby Gravel sur Facebook.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer