Rebecca Makonnen, brasser des idées

Rebecca Makonnen... (Maude Chauvin)

Agrandir

Rebecca Makonnen

Maude Chauvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Chaque semaine, l'émission Esprit critique brasse des idées et fait entendre différents points de vue sur des enjeux qui concernent les arts et la culture. Rebecca Makonnen et Marc Cassivi y agissent comme animateurs, critiques et journalistes, alors que Fabien Cloutier, qui lui non plus n'a pas la langue dans sa poche, amène son humour incisif au mélange.

«A-t-on encore besoin de critiques professionnels?», a-t-on demandé à Rebecca Makonnen. «Je crois qu'on a besoin de repères crédibles à une époque où on est inondé d'opinions», dit-elle en soulignant que la crédibilité est nécessairement relative.

En 2016, alors que chacun a accès à des microblogues sur Twitter, Facebook et Instragram, elle se fait un devoir d'utiliser ces outils intelligemment, en choisissant soigneusement ses mots, notamment.

«J'ai de la difficulté à imaginer comment les journalistes et les chroniqueurs travaillaient avant. Pour moi, Twitter, c'est vraiment un fil de presse pour avoir des nouvelles plus rapidement et parfois pour avoir une autre perspective, un autre regard. J'aime savoir ce que les Français ont à dire sur la renaissance du vinyle et savoir comment Les Inrocks ont reçu Safia Nolin.»

Celle qui rêvait, plus jeune, de coanimer le téléjournal avec Bernard Derome est entrée à Musique Plus après un stage au journal The Gazette. Elle s'est toujours fait un devoir de faire son métier sérieusement, de poser des questions rigoureuses, de faire des critiques étoffées et constructives.

«Je revendique le droit de pouvoir me tromper en critique. Parfois, il y a des choses qui ont besoin d'être décantées, des films que tu vas seulement comprendre trois ans plus tard», explique-t-elle.

La richesse des discussions d'Esprit critique dépend souvent de la variété et de la force des intervenants. «Avoir Nathalie Petrowski et Véronique Cloutier pour discuter du droit des vedettes à leur vie privée, on savait que ça allait donner un show», donne-t-elle en exemple.

À l'émission Deux hommes en or, au début février, elle a spontanément établi une liste des intouchables au Québec: Marc Labrèche, Jean Leloup, Fred Pellerin, Daniel Bélanger, Robert Lepage. «Ils ne manquent pas de talent, on s'entend, mais je me méfie quand tout le monde est dithyrambique. De la même façon que je me méfie quand tout le monde descend quelque chose», indique-t-elle.

Au menu des prochaines émissions d'Esprit critique, il y a des entrevues avec le metteur en scène Serge Denoncourt, la comédienne Julie Le Breton et le peintre et auteur Marc Séguin, «une discussion sur les artistes engagés avec entre autres Vincent Graton, le sexe comme nouvel outil du féminisme avec entre autres Lili Boisvert [qui anime Sexplora] et une discussion sur les Oscars», ajoute l'animatrice.

Esprit critique est diffusé le jeudi à 20h à ARTV, en rediffusion sur ICI Radio-Canada télé le dimanche à 17h.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer