Mulcair exhorte Joly à respecter sa promesse sur le financement de Radio-Canada

Dans sa lettre à Mélanie Joly, Thomas Mulcair... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dans sa lettre à Mélanie Joly, Thomas Mulcair écrit qu'il est temps d'agir et de réaliser la promesse électorale d'augmenter de 150 millions $ le financement et ce, dans le premier budget du gouvernement.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Thompson
La Presse Canadienne
Ottawa

Thomas Mulcair et un député du Nouveau Parti démocratique ont exprimé, dans une lettre ouverte envoyée à la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, leur inquiétude face à une entrevue où elle évoque la possibilité que les libéraux reculent sur leur promesse d'augmenter le budget de Radio-Canada et CBC de 150 millions $.

M. Mulcair et le porte-parole de son parti en matière de patrimoine, Pierre Nantel, ont envoyé cette lettre dimanche, quelques jours après une entrevue accordée au site d'information Huffington Post, dans laquelle Mme Joly a refusé de dire quelle augmentation le gouvernement accorderait au diffuseur public.

Elle a affirmé à Huffington Post que Radio-Canada était «vraiment une priorité» pour le gouvernement Trudeau et qu'elle travaillait «pour augmenter de façon substantielle» son financement.

Lorsqu'elle a été questionnée pour savoir si les libéraux annuleraient les compressions de 115 millions $ imposées à Radio-Canada par le gouvernement conservateur précédent, elle a répété qu'elle s'affairait à augmenter le budget.

Dans sa lettre à Mme Joly, M. Mulcair écrit qu'il est temps d'agir et de réaliser la promesse électorale d'augmenter de 150 millions $ le financement et ce, dès le premier budget du gouvernement.

Après des années de coupes, poursuit-il, il est inacceptable que le secteur culturel soit encore dans l'incertitude.

Dans le budget déposé en 2012, le gouvernement de Stephen Harper avait coupé 115 millions $ sur trois ans dans le budget du diffuseur public. Depuis, Radio-Canada a procédé à plusieurs vagues de suppressions d'emploi et d'annulations de programmes.

En 2014, CBC a éliminé plus de 650 postes, puis a affirmé qu'il en couperait entre 1000 et 1500 de plus d'ici 2020. Il comptait alors 7500 employés.

Durant la dernière campagne électorale, la plateforme des libéraux promettait de renverser les coupes de Stephen Harper et d'investir 150 millions $ en nouveau financement annuel pour CBC et Radio-Canada.

Le bureau de Mme Joly a fait parvenir une déclaration par courriel affirmant que le gouvernement respecterait sa promesse.

«Notre gouvernement honorera la promesse de campagne de réinvestir dans CBC/Radio-Canada parce que nous croyons fermement à l'importance de notre diffuseur public», affirme la ministre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer