Normand Brathwaite: du folklore et un nouveau ton

Normand Brathwaite revient à la barre de Piment...

Agrandir

Normand Brathwaite revient à la barre de Piment fort, quatre soirs par semaine, à TVA.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Symbolisée par un immense tyrannosaure dans le numéro d'ouverture du Bye bye, l'émission Piment fort est revenue sur les ondes de TVA cette semaine. Nous avons parlé de ce retour qui en effraie quelques-uns, tout en titillant la fibre nostalgique de bien des Québécois, avec le maître d'oeuvre de ce retour: l'animateur Normand Brathwaite.

«Ça fait 15 ans que les gens me demandent si ça revient. Habituellement, après un temps, ça diminue, mais moi, ça n'arrêtait pas», indique-t-il. «Il y a un phénomène que je n'ai jamais compris avec cette émission-là. Des enfants de deux ou trois ans écoutaient ça avec leur grand-mère et plein d'allophones m'ont dit qu'ils y avaient appris le français.»

Il a approché TVA en suggérant de faire revenir Piment fort pour un spécial du temps des Fêtes - une sorte de ciné-cadeau humoristique, mais le diffuseur a plutôt commandé 56 émissions, qui seront diffusées quatre soirs par semaine.

«J'ai commencé à m'entraîner, parce qu'en plus, je continue Belle et bum. Avec deux shows qui impliquent pas mal d'improvisation, je dois livrer. Il faut arriver la tête prête», explique-t-il.

Sa tête sera justement de nouveau mise à contribution pour porter les chapeaux extravagants. Les concepteurs ont toutefois troqué le papier mâché pour des matériaux plus légers... «Aussi niaiseux que ç'a l'air, je me suis fait deux hernies discales à cause des anciens chapeaux», révèle Normand Brathwaite.

Malgré une formule qu'on promet renouvelée, le «folklore» de Piment fort sera abondement mis à contribution. On devrait réentendre «c'est chaud, c'est chaud, c'est chaud!», et l'animateur songe à adapter son «Édouard, couche-toi, pis dors» pour «Édouard, lève-toi, pis sort»... Brathwaite souhaitait même faire revenir le décor d'origine, dont l'entrée a été applaudie lors du festival Juste pour rire cet été.

«Mais c'était trop laid et aujourd'hui, en haute définition, c'était carrément impossible. Le nouveau décor est plus léché», promet-il. Il a quand même fait poser un morceau de l'ancien décor derrière un panneau, pour pouvoir s'y défouler comme dans le temps.

«On est plus absurde»

L'humour a changé depuis le passage aux années 2000. «On est plus absurde, je dirais, indique Brathwaite. Les humoristes de la nouvelle génération vont à des places où on n'allait pas et nous, on allait parfois aux mêmes places trop souvent.»

Chaque semaine, un humoriste d'expérience, un jeune humoriste et (ô nouveauté!) une fille formeront le panel. «Ça change complètement la dynamique du show. Avant, on avait Lise Dion, Sylvie Legault et Chantal Francke. Maintenant, le ratio est 50-50», note l'animateur. Des idées d'émissions spéciales, par exemple avec les membres de Rock et Belles Oreilles, sont déjà dans l'air. 

De nouveaux jeux, comme L'arroseur arrosé, sont au menu. Des personnalités publiques, ministres, chanteurs ou autres, seront invitées à être les «victimes» des humoristes... puis à riposter du tac au tac, avec l'aide des scripteurs, précise Brathwaite.

Piment fort est diffusé du lundi au jeudi à 19h à TVA.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer