Pier-Luc Funk: quand le jeu devient un sport

Le nouveau show, mettant notamment en vedette Pier-Luc... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Le nouveau show, mettant notamment en vedette Pier-Luc Funk (au centre).

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) L'émission SNL Québec s'est transformée et a changé de chaîne pour devenir Le nouveau show. SNL devient donc LNS, un clin d'oeil assumé, même si le titre ne remportera pas de prix pour l'originalité. Nous nous sommes entretenus avec le comédien Pier-Luc Funk, qui fait partie de la joyeuse bande.

L'émission SNL Québec s'est transformée et a changé... (Fournie) - image 1.0

Agrandir

Fournie

L'émission SNL Québec s'est transformée et a changé... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé) - image 1.1

Agrandir

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Ce qui lui plaît le plus dans l'émission? «J'aime beaucoup quand le jeu devient un sport. Ce qu'on ressent avant d'entrer en scène, c'est un peu ce que ressent un boxeur avant d'entrer sur le ring. Il faut que ça marche!» explique-t-il.

Le jeune homme qui n'hésite pas à faire les cascades les plus rocambolesques et qui endosse les personnages les plus divers a eu quelques défis. Comme le sketch «La famille Loiseau», où il devait se faire nourrir comme un bébé oiseau par Mathieu Quesnel. «Il se gâtait en plus, il prenait vraiment des grosses bouchées», raconte Funk. «Sur l'adrénaline, ça a passé, mais ça m'écoeurait vraiment», ajoute-t-il.

La différence entre SNL et LNS, outre la diffusion en direct, est qu'on n'y voit pas seulement des sketchs. «On ajoute un univers, celui des coulisses, indique Funk. Entre les sketchs, on voit les comédiens dans les loges, avec des dialogues plus près de la fiction. Les personnages portent nos noms et sont un peu des caricatures de nous-mêmes.»

Il partage le plateau avec Léane Labrèche-Dor, Mickaël Gouin, Virginie Fortin, Mathieu Quesnel, Katherine Levac et Guillaume Girard, qui se connaissent de mieux en mieux, ce qui, inévitablement, multiplie le risque de fous rires. «Mais ça ne devient pas un problème, parce que ce qui est le fun dans le décrochage, c'est de voir le monde ramer pour revenir au sketch», croit le comédien. «Parfois ils [les réalisateurs] décident de garder la prise où on décroche, parce que c'est intéressant de voir qu'on est sur une corde raide, qu'il y a un risque même si nous ne sommes pas en direct.»

L'équipe du Nouveau show s'en donne à coeur joie dans le grand costumier de Radio-Canada.

«Parfois, les personnages que j'ai essayés d'une certaine façon pendant trois jours changent du tout au tout avec les costumes qu'on me propose», note Funk. Le personnage de Vincent Satin, qu'il jouait comme «un vieux concierge abîmé par la cigarette», s'est ainsi transformé en «homme efféminé avec des problèmes d'autorité».

On voit aussi Pier-Luc Funk dans Le chalet, Med, Code F et Mémoires vives, où il incarne un jeune kidnappeur d'enfants, en plus de ses apparitions comme chroniqueur à Entrée principale.

Il a également un projet d'écriture avec Jean-Carl Boucher, annonce-t-il. «On est des gros fans des Invincibles et de Série noire. C'est vers là qu'on veut aller.»

Le nouveau show est présentement disponible sur L'Extra de Tou.tv et sera diffusé à ARTV le vendredi à 22h30 dès le 8 janvier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer