Patrice L'Écuyer: prêt pas prêt, on joue!

Patrice L'Écuyer anime Silence on joue!... (Fournie par ICI Radio-Canada Télé)

Agrandir

Patrice L'Écuyer anime Silence on joue!

Fournie par ICI Radio-Canada Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Depuis quelques semaines, on peut voir Patrice L'Écuyer à la barre de Silence on joue!, le nouveau jeu du 5 à 7 de Radio-Canada, et de retour dans le rôle de Benoît, dans Unité 9. Deux mandats bien différents, mais qui ont en commun de garder les téléspectateurs sur le bout de leur siège.

Silence on joue!, l'adaptation québécoise d'Hollywood Game Night, est un équivalent du «match des étoiles» des jeux télévisés. «Ils ont pris les jeux qui fonctionnent le mieux un peu partout à travers le monde et leur ont donné une twist pour les améliorer. Un jeu, au fond, c'est des milliers de détails», explique l'animateur, qui a collaboré à l'élaboration de plusieurs formules au fil de sa carrière. «Ici, le concept est déjà éprouvé. La seule variable, c'est moi!»

La bible d'Hollywood Game Night contient même des indications sur les jeux qui devraient fonctionner le mieux selon les cultures. «Ça dit que le marché francophone et latin préfère les jeux plus expressifs, alors que les Anglo-Saxons sont plus cérébraux. Nous, les Québécois, ils ont de la misère à nous cerner», s'amuse L'Écuyer. La première semaine, le jeu avec les mots «Ça sonne comme» a suscité une belle réaction. «Et ça, ils ne l'avaient pas prévu», note L'Écuyer.

Celui-ci a un faible pour «Ça va faire boum», un jeu où les concurrents doivent faire deviner les mots qu'ils pigent dans un bol. La «twist», c'est que ceux-ci peuvent exploser en milliers de confettis, ce qui en fait des espèces de patates chaudes.

Que pense-t-il des acteurs qui déclarent haut et fort qu'ils ne feront jamais de quiz pour mousser leur carrière? «Je comprends ça, on a tous cette passe-là quand on est jeune! [rire] Patrice Robitaille ne faisait pas ça, justement, mais c'est grâce à L'union fait la force qu'il a été remarqué par Serge Denoncourt et qu'il a fait Cyrano.»

Le syndrome du bon gars

La nouvelle saison d'Unité 9 a suscité bien des réactions. «Ça se passera pas ben pour Benoît, disons, indique L'Écuyer. Marie [Guylaine Tremblay] est convaincue que sa fille est abusée par son mari et on va voir dans quel trouble elle va le mettre, ce pauvre gars-là.» Celui-ci est un héros romantique, un bon gars comme on en voit peu à la télé. «Dans la société d'aujourd'hui, quelqu'un qui est trop gentil, ça devient louche. Les filles de moins de 25 ans disent : "Il est donc fin, Benoît!", alors que les filles de 25 ans et plus me demandent si c'est un "vrai fin"», raconte l'acteur en riant.

Même en le voyant à l'écran 52 semaines par années, les téléspectateurs ne semblent pas se lasser de Patrice L'Écuyer. A-t-il un secret pour durer? «Si oui, j'espère ne jamais l'apprendre. Mais la chose que les gens me disent très souvent est que j'ai l'air de m'amuser et c'est contagieux», explique-t-il.

Silence on joue! est diffusé du lundi au vendredi à 17h30 et Unité 9, le mardi à 20h sur les ondes d'ICI Radio-Canada télé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer