Le comédien de Watatatow Hugo St-Cyr meurt à l'âge de 36 ans

Hugo St-Cyr photographié chez lui en 2013... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Hugo St-Cyr photographié chez lui en 2013

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le comédien Hugo Saint-Cyr, que le Québec a découvert dans le rôle de Michel Couillard dans la télésérie Watatatow, est décédé jeudi matin à l'âge de 36 ans d'un cancer des os. Sa mère Lisette Massy en a fait l'annonce sur le réseau social Facebook.

Il y a un an, presque jour pour... (Photo: tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Il y a un an, presque jour pour jour, le comédien avait publié sur Facebook une photo de lui ayant perdu ses cheveux après avoir subi des traitements de chimiothérapie, et révélé qu'il combattait un cancer des os.

Photo: tirée de Facebook

«Incroyablement, après avoir tant souffert durant plus de deux ans, c'est sans douleur et paisiblement qu'Hugo a quitté son corps pour devenir l'Ange qui veille maintenant sur nous : sa famille et ses amis proches. Il a mené son combat sans jamais baisser les bras et, surtout, sans perdre son humour», a écrit sa mère jeudi après-midi au bas d'une vidéo où on pouvait voir Hugo se livrer à un solo de batterie au sein du Hugo Saint-Cyr Sextet, un ensemble jazz auquel il se consacrait depuis quelques années.

«C'est toujours sans demi-mesure et avec beaucoup d'intensité qu'il s'est accompli. Il a su durant sa courte vie toucher celle de milliers de gens. Il n'en demeure pas moins que la musique a été, sans contredit, sa plus grande passion et les baguettes, ses meilleures alliées. Quel homme! Je l'aime tellement. XXX RIP Buddy.»

Michel Couillard

Hugo Saint-Cyr avait lancé sa carrière à l'âge de 12 ans en 1991 avec le rôle de Michel Couillard, qui lui a valu un prix Gémeaux et cinq prix Métrostar, et qu'il a interprété durant 14 ans. Il avait aussi interprété durant un an le rôle de Clément Fortin dans la série Ent'Cadieux, un rôle qui en avait aussi touché plusieurs puisqu'il s'était terminé par le suicide de son personnage.

Il s'était ensuite glissé dans la peau du premier gérant d'Harmonium, Yves Ladouceur, dans la télésérie du même nom en 2003, puis dans celle du felquiste Paul Rose dans la série Octobre 70 en 2007.

Il y a un an, presque jour pour jour, le comédien avait publié sur Facebook une photo de lui sur laquelle il avait perdu ses cheveux après avoir subi des traitements de chimiothérapie, et révélé qu'il combattait un cancer des os. Il était marié et père de deux fillettes.

Deuxième frère, troisième fils

Pour Karine Pelletier et Laurent Imbault, qui jouaient sa soeur Stéphanie et son père Charles dans Watatatow, Hugo Saint-Cyr aura été respectivement un deuxième frère et un troisième fils.

«Je n'en reviens pas encore... Je ne le reverrai plus...» a lancé Karine Pelletier en entretien téléphonique avec Le Soleil. Maintenant agente d'artistes, elle savait depuis une semaine que son ami ne remporterait pas son combat. «Pour moi, c'était mon deuxième frère. On était liés par l'irréel. D'ailleurs, à chaque fois qu'on se voyait, il y avait encore un peu de cette fiction dans nos vies.»

«Hugo avait une authenticité désarmante, c'était une personne tellement unique, vraie et charismatique. Il vivait à 300 à l'heure et tout le monde voulait l'entendre, le côtoyer», poursuit-elle au sujet du comédien qu'on avait vu pour la dernière fois au grand écran en 2008 dans le film Transit de Christian de la Cortina et à la télé comme animateur de Podium Xtrême sur Ztélé et du Guide de l'auto sur VOX, en 2007.

«On ne le voyait plus beaucoup à la télé, mais dans ce métier ce n'est pas nous qui choisissons. Peut-être devait-il prendre cette pause pour revenir après. On s'en était parlé en décembre 2013, lors de l'annonce de la rediffusion de Watatatow sur Prise 2. Il aurait été possible que je le représente comme agente», poursuit Karine Pelletier.

Laurent Imbault était extrêmement triste lui aussi. «C'est misérable de mourir si jeune. Ça me touche beaucoup, car je l'ai connu quand il avait 12 ans et que j'ai travaillé avec lui pendant 10 ans. J'ai été partie prenante de son enfance et de son adolescence. J'ai deux fils et Hugo, c'était comme le troisième.»

«On s'était parlé il y a quelques mois et il semblait aller mieux. On devait se revoir, mais les événements ont fait que ça n'arrivera pas. C'était un gars toujours de bonne humeur, toujours dans le positif. Il était très généreux de son temps et de son énergie», affirme le comédien.

Passionné de musique

Comme la mère de son ami, Karine Pelletier croit que la véritable passion d'Hugo Saint-Cyr était la musique. Il était un grand admirateur du musicien de jazz américain Buddy Rich et on voyait d'ailleurs souvent son personnage Michel Couillard manier les baguettes à la télé.

«Je suis allée le voir jouer cet hiver à la Maison du Jazz et à la Casa Obscura. Il était très inspiré par les jazzmen montréalais. Il jouait à n'importe quel prix et il était heureux, peu importe les conditions dans lesquelles il jouait. Dans la musique, il ne faisait aucune concession, il avait toute sa liberté.»

Un solo de batterie en mémoire du défunt

Partager

À lire aussi

  • Hugo St-Cyr atteint d'un cancer

    Arts

    Hugo St-Cyr atteint d'un cancer

    Le comédien et musicien Hugo St-Cyr est atteint d'un cancer des os et suit présentement un traitement de chimiothérapie, a révélé Échos Vedettes dans... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer