Les Gémeaux en 30 flashs

Normand Brathwaite anime son premier gala en décembre 1988.... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Normand Brathwaite anime son premier gala en décembre 1988. Avec 13, il demeure celui qui en a animé le plus.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) En 30 ans, la soirée des prix Gémeaux aura été ponctuée de nombreuses chicanes, mais aussi d'événements heureux. Trente faits et anecdotes sur une histoire houleuse.

Guy Fournier, accompagné notamment de son fils Éric,... (Archives Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Guy Fournier, accompagné notamment de son fils Éric, reçoit en 1997 le Grand Prix de l'Académie pour souligner sa carrière exceptionnelle à la télévision.

Archives Le Soleil

1 Le tout premier gala des prix Gémeaux est diffusé le 15 février 1987 à Radio-Canada. Janette Bertrand et Dominique Lajeunesse en sont les animatrices.

2 Créé par Scott Thornley, le trophée Gémeaux est fait d'aluminium plaqué or, pèse 2,1 kg et mesure 29 cm. Il symbolise l'excellence et la complicité.

3 En 1987, Le temps d'une paix est sacrée meilleure série dramatique, et Claire Lamarche remporte le Gémeaux de l'animation d'une série d'information pour Droit de parole.

4 Le Grand Prix de l'Académie est remis à une personnalité pour souligner une carrière exceptionnelle en télévision. Frédéric Back est le premier récipiendaire en 1989. Parmi ceux qui ont eu droit à cet honneur : Bernard Derome, Richard Garneau, Lise Payette, Pierre Nadeau, Fabienne Larouche et, le dernier en lice, Claude Robinson.

5 La bisbille ne date pas d'hier. Dès le deuxième gala en 1988, Télé-Métropole (TVA) décide de ne présenter aucune production, mécontent d'avoir été ignoré par le jury l'année précédente. Télévision Quatre-Saisons emboîte le pas.

6 Normand Brathwaite anime son premier gala en décembre 1988. Avec 13, il demeure celui qui en a animé le plus grand nombre.

7 Télé-Métropole s'entend avec l'Académie et revient aux Gémeaux en 1990. Mais l'harmonie ne dure que trois ans, avant que la chaîne se retire à nouveau de la course. Il faudra attendre à 1999, avant d'y revoir les vedettes de TVA.

8 Toujours un moment attendu des galas animés par Normand Brathwaite : ses apparitions à la Hitchcock dans les séries en nomination. On le voit ainsi en chauffeur dans L'or du temps et personnifiant René Lévesque dans la série éponyme.

9 Dès 1995, l'Avant-première des Gémeaux est diffusée à RDI en après-midi. Simon Durivage anime la première édition. Cette diffusion s'arrêtera en 2004, après quoi ce «prégala» ne sera visible que sur le Web.

10 En 1997, le producteur et réalisateur Richard Martin s'écroule sur scène en allant chercher un trophée, victime d'un malaise cardiaque. Le gala est interrompu le temps de diffuser Le téléjournal, avant de revenir en ondes par la suite.

11 Lors du gala de 1999, Normand Brathwaite fait une blague douteuse sur les fréquentations de la plongeuse Annie Pelletier. Il est forcé de s'excuser un mois plus tard à son émission de radio.

12 En 2003, Guy Fournier est élu président de l'Académie et promet de ramener les producteurs dissidents au bercail. Il y parvient en procédant à une refonte importante des règles, mais la bonne entente ne dure pas longtemps.

13 Lors de son règne, Guy Fournier crée les Immortels de la télévision, afin d'éviter que ce soit toujours les mêmes qui gagnent. Les récipiendaires ne peuvent pas remporter plus de trois trophées dans la même catégorie.

14 Crise majeure en 2002, quand TVA, TQS et plusieurs producteurs indépendants se retirent de la compétition, insatisfaits du processus de mises en nomination. Après le retour de certains d'entre eux, le gala a tout de même lieu le 29 septembre, le dernier de Normand Brathwaite.

15 Deux jours avant le gala de 2002, en pleine crise, Radio-Canada ordonne qu'on retire un sketch sur Fabienne Larouche. Normand Brathwaite menace de quitter le bateau, avant que le diffuseur se ravise et permette le gag. L'animateur y danse un tango avec une fausse Fabienne Larouche.

16 Alors que les Gémeaux ne tiennent qu'à un fil, la soirée a lieu sans animateurs en 2003 et en 2004.

17 En 2005, autre crise majeure, alors que TVA, TQS, Julie Snyder et Fabienne Larouche se retirent une nouvelle fois de la compétition. Radio-Canada choisit de ne plus diffuser le gala, qui se retrouvera à Canal D en 2005 avec plusieurs animateurs et à ARTV en 2006 avec Serge Postigo.

18 Guy A. Lepage détient le record du nombre de trophées avec 51, suivi de Claude Legault, qui en a gagné 14, et ex aequo, Marc Labrèche, Fabienne Larouche et Jean-François Lépine, qui en ont chacun 13.

19 Sortant d'une dépression, Normand Brathwaite remercie son médecin, sa psy et sa pharmacienne en recevant le Grand Prix de l'Académie en 2006.

20 En 2007, les Gémeaux reviennent à Radio-Canada avec André Robitaille à l'animation.

21 En 2008, la comédienne Fanny Mallette dénonce les standards de mode imposés aux actrices par les journalistes et critiques de mode, n'ayant pas les moyens de leurs consoeurs d'Hollywood. L'année suivante, les Gémeaux décident de fournir les robes aux principales récipiendaires.

22 Accordé de 2003 à 2012, le prix Jean-Besré souligne l'originalité et l'excellence en télévision. Marc Labrèche en a été le premier récipiendaire, et Les Satiriques, les derniers.

23 À l'occasion du 25e gala en 2010, La petite vie est élue meilleure émission des 25 dernières années par le public.

24 De retour cette année aux côtés d'Éric Salvail, Véronique Cloutier a animé le gala en solo de 2008 à 2011.

25 Récipiendaire du Grand Prix de l'Académie en 2011, le dramaturge Victor-Lévy Beaulieu décide de boycotter l'événement parce que son prix n'est pas remis dans le gala du soir, mais en après-midi.

26 À l'animation du gala en 2012, Joël Legendre tente quelques gags méchants, qui ne passent pas. René Simard lui succédera pour les deux galas suivants.

27 Nommé en 2012 président de l'Académie, le producteur Richard Speer envisage à son tour de ramener les dissidents en créant des comités de travail. En 2015, il réussit le coup de maître de rallier tout le monde, y compris Fabienne Larouche, Julie Snyder et le réseau TVA.

28 Afin de permettre à l'ensemble des productions d'être en nomination, le Prix du public devient le Prix Coup de coeur en 2013. Unité 9 obtient la faveur du public deux années d'affilée.

29 Depuis cette année, le choix d'un gagnant dépend de trois facteurs : le résultat des grands jurys de mise en nomination (70 %), le vote des membres de l'Académie (20 %) et les cotes d'écoute (10 %).

30 Cent dix Gémeaux sont décernés en trois temps : 35 à la Soirée des artisans et du documentaire le vendredi soir, 59 à l'Avant-première le dimanche après-midi et 16 le soir du gala.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer