Guylaine Tremblay: au coeur des sujets humain

Guylaine Tremblay animera Banc public... (Photo fournie par Télé-Québec)

Agrandir

Guylaine Tremblay animera Banc public

Photo fournie par Télé-Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Guylaine Tremblay est une des comédiennes québécoises les plus aimées du public. Il semblait tout naturel de lui attribuer le rôle de la confidente du nouveau magazine social Banc public, qui fait partie des nouveautés automnales de Télé-Québec.

«Ils avaient besoin de quelqu'un pour parler avec les gens touchés par les problématiques abordées. Je suis un peu comme l'oreille de l'émission», indique celle qui vivra sa première expérience d'animation.

Un rôle auquel elle n'avait jamais vraiment pensé avant que France Beaudoin (une des productrices de Banc public) ne teste son intérêt pour la chose en coulisses d'En direct de l'univers. Quelques mois après cette première approche, Guylaine Tremblay s'est fait présenter un projet ficelé et un pilote et a accepté le mandat sans hésiter, mais non sans une légère appréhension.

«Mais il faut vaincre ses peurs! dit-elle en riant. C'est très bon pour l'être humain d'être sorti de sa zone de confort, et ça fait 31 ans que je suis comédienne. Ici, je n'ai pas de personnage pour me cacher, je réagis avec ce que je suis», explique-t-elle.

Entre les segments informatifs sur des sujets comme l'homophobie dans les sports, les effets des écrans dans nos vies, la paternité tardive, le vol d'identité ou la conduite automobile pour les personnes âgées, on la verra en entrevue avec une personne venue livrer son témoignage. On aura donc le côté plus scientifique et le côté humain de chaque enjeu social abordé.

«J'ai l'impression que les gens qui vont écouter Banc public vont pouvoir dire que ça a transformé leur regard. À tout le moins, ça va amener des discussions, et c'est ce qui est important», note-t-elle.

Les entretiens et la documentation, «claire et accessible», lui ont permis d'apprendre et de mieux comprendre ce qui l'entoure. «Ça comble vraiment un besoin chez moi. Je suis extrêmement curieuse du monde et de la société dans lesquels je vis, avec leurs grandeurs et leurs imperfections», confie l'actrice.

Elle a voulu que les gens lui parlent simplement, sans qu'ils se sentent interviewés, et a été touchée par la générosité de ceux qui se sont livrés à elle. «C'est une grande marque de confiance, note-t-elle. Je n'irai jamais dans une zone où personne ne veut aller, parce que je détesterais qu'on me le fasse. L'anecdotique, on s'en fout, je veux que la personne m'amène au coeur du sujet.»

Passionnée par la nature humaine et les mouvements de société, Guylaine Tremblay trouve qu'il y a peu de magazines sociaux sur les ondes. Elle garde de bons souvenirs du Match de la vie, animé par Claude Charron dans les années 1990. «Il arrivait à créer une atmosphère de confiance et de confidences chaleureuses. C'est un peu ce que j'ai essayé de faire», indique la comédienne, qu'on retrouvera aussi dans Unité 9, à ICI Radio-Canada télé.

Banc public sera diffusée à Télé-Québec, le mercredi 20h, à compter du 9 septembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer