Lise Watier: la femme derrière l'icône

Lise Watier n'est pas qu'une marque de cosmétiques. En réalisant un... (Photo tirée du documentaire)

Agrandir

Photo tirée du documentaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Lise Watier n'est pas qu'une marque de cosmétiques. En réalisant un documentaire sur l'une des femmes d'affaires les plus célèbres au Canada, Sandrine Béchade souhaitait montrer une femme qui a réussi, mais aussi la femme derrière l'icône.

«Je trouvais que ce qu'on voyait de Mme Watier dans les médias n'était pas assez complet. On lui enlevait de l'humanité, on ne voyait pas la femme derrière la femme d'affaires, sa fragilité, sa créativité et comment elle prend les coups durs. Je voulais la rendre un peu plus comme tout le monde», indique la réalisatrice.

L'idée est celle de Serge Desrosiers, son partenaire de vie et d'affaires, qui a déjà travaillé sur les plateaux des émissions de Mme Watier. «Comme Lise Watier, j'ai moi aussi mon Serge dans ma vie», note Mme Béchade.

D'origine française et née «à peu près en même temps que Lise Watier sortait sa première gamme de cosmétiques», la réalisatrice admet avoir d'abord eu du mal à comprendre comment Mme Watier avait aidé les femmes «avec du maquillage». «Mais c'est la dernière étape. Avant, il y a l'institut et toute une manière de penser, d'apprendre aux femmes à croire en elles, à prendre de l'assurance en public et à exprimer leurs idées», indique celle qui souhaitait aussi «actualiser» l'image de la femme d'affaires et raconter son histoire aux plus jeunes.

Lise Watier est passée d'une jeune femme pleine de ressources mais mal dans sa peau à une grande dame, femme d'affaires entêtée (surtout lorsqu'on lui dit non), mais toujours soucieuse des autres. Jusqu'à présent, il n'y avait pas eu de biographie à son sujet. «Elle s'est laissée convaincre en se disant que son parcours pouvait en inspirer d'autres.»

Le documentaire commence alors que Mme Watier annonce son départ aux employés de son Institut, puis nous amène à suivre la nouvelle retraitée dans son nouveau projet, la vodka.

«Nos premières entrevues se sont faites en Inde. Là, il n'y avait pas le téléphone qui sonnait et des réunions, elle était disponible. On a découvert qu'on s'amusait bien, en voyage», raconte la réalisatrice, qui a bouclé la boucle un an plus tard avec un voyage au Vietnam.

Les voyages exotiques et les intérieurs luxueux donnent un fini étincelant aux images. « Elle a toujours voulu vivre dans un univers de beauté, et elle y est arrivée, indique Sandrine Béchade. Ça aurait été impensable de faire un documentaire sur Lise Watier avec des images boboches.»

Le projet biographique aura un second volet, sous la forme d'un livre interactif dans lequel on verra

des extraits vidéo inédits. Et il y aura du fuchsia, la couleur préférée de Lise Watier, note Sandrine Béchade.

Le documentaire Lise Watier, une vie à entreprendre sera présenté aux Grands Reportages sur ICI RDI les 17 et 18 août à 20h.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer