Toi et moi: douce comédie

La famille s'agrandit pendant la deuxième saison de... (Photo fournie par Radio-Canada)

Agrandir

La famille s'agrandit pendant la deuxième saison de Toi et moi, avec Anick Lemay.

Photo fournie par Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Ceux qui ont suivi la première saison de Toi et moi sont déjà sous le charme de Jean-Philippe Perras et d'Anick Lemay. Cette dernière nous raconte comment elle a donné corps (et bedaine!) au personnage de Beth Olyphant, une Franco-Ontarienne de 42 ans qui a eu un coup de foudre pour un Québécois de 25 ans.

Pour jouer Beth, Anick Lemay a passé une partie de son été 2013 en audition. «Oui, c'était des auditions, mais c'était surtout de trouver le ton de la série, indique celle qui adore cette étape. J'ai l'impression de chercher, de trouver quelque chose, de gagner mon rôle.»

D'abord pressentie pour jouer la soeur du personnage principal (incarné par Marie-Hélène Thibault), l'actrice a finalement décroché le premier rôle. Un mandat flatteur : «Ça veut dire que je pogne encore avec les hommes de 25 ans», blague-t-elle.

La différence d'âge entre les amoureux était d'ailleurs au coeur de la première saison. «Sans avoir de gros préjugés, avant de faire ce show-là, je me disais que les couples avec les grands écarts d'âge, ça ne pouvait pas être durable. À part Janette Bertrand et son chum, je n'en connaissais pas des masses», indique Anick Lemay. «Mais finalement, c'est rafraîchissant, c'est doux, on est attachants, les gens y croient. C'est tout plein d'amour, ça fait du bien à l'âme et ça ne se prend pas au sérieux.»

La deuxième saison de Toi et moi, que Radio-Canada diffuse depuis le 16 juillet, prend le parti de la paternité. Beth a déjà deux grands ados, qui doivent composer avec un père et un beau-père, alors que Sébastien vit sa première expérience comme papa.

Il y aura moins de moments «à la Bridget Jones», où les personnages éclatent dans une crise salvatrice. «À partir d'une réplique où je pognais les nerfs, le réalisateur voulait que j'aille jusqu'au bout, autant dans la parole que dans le geste. Mais il y a moins de situations qui s'y prêtent pendant la deuxième saison», indique l'actrice.

Son personnage parfaitement bilingue n'a heureusement ni accent ni réplique en anglais. «Au Québec, on est un petit peuple de Gaulois. On connaît nos comédiens et avec un accent, on a de la misère à y croire. La seule fois où j'ai joué en anglais, c'était dans René Lévesque, et ça m'a mis sur les nerfs sans bon sens.»

Autre contrainte de taille, Beth est «très, très enceinte» dans les premiers épisodes. «Il y avait vraiment un défi de jeu. Disons que ça paraissait que la bedaine avait été portée par plusieurs comédiennes avant moi! raconte Anick Lemay. J'espère qu'ils l'ont mis aux vidanges après.»

Une troisième saison est en cours d'écriture et devrait être tournée l'hiver prochain.

Toi et moi est diffusé à Radio-Canada le jeudi à 19h30.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer