Richard Martineau, plus à l'aise à Québec qu'à Montréal

Richard Martineau estime que l'auditoire de Québec, «plus à droite», se... (Photo Radio-Canada)

Agrandir

Photo Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Richard Martineau estime que l'auditoire de Québec, «plus à droite», se rapproche davantage de ses valeurs politiques, au point où il n'exclut pas de venir un jour s'installer dans la capitale. «À Montréal, lorsque je me promène dans la rue, les gens m'insultent. À Québec, je me fais applaudir et encourager.»

«Sur l'échiquier politique, je suis idéologiquement plus près» du style de radio pratiqué à Québec, poursuit-il, évoquant «le carcan moins étouffant» et la plus grande liberté dont jouissent les animateurs pour commenter l'actualité avec humour et ironie. «Je vais garder le même ton. J'ai ma place là-dedans.»

La nouvelle recrue de CHOI Radio X, collaborateur régulier de la station depuis plusieurs années, aborde ce nouveau défi avec «humilité», conscient que le marché radiophonique «très fort» de Québec compte «de gros noms, de grosses pointures».

Loin de lui l'idée de se fixer des objectifs dans la guerre aux cotes d'écoute, à compter du 17 août. «Je ne veux pas faire comme Babe Ruth, qui a déjà pointé l'endroit où il comptait frapper la balle, dans les estrades. Si tu rates ton coup, t'as l'air fou...»

Pas de surenchère

Dans un marché réputé pour les coups de gueule de ses animateurs, le franc-tireur ne compte pas multiplier les coups bas pour se démarquer. «Je n'ai pas l'intention de tomber dans la surenchère de criage de noms et les dérapages.»

L'animateur ne croit pas non plus qu'il sera au centre d'une autre rivalité Québec-Montréal. «Je suis un gars de Montréal qui fitte mieux à Québec. À Montréal, je suis une incongruité. Mes chroniques dans Le Journal de Québec marchent bien. Mes interventions à l'émission de Dominic Maurais comptaient parmi les plus téléchargées.»

Richard Martineau n'a pas pris la barre d'une émission radiophonique depuis huit ans, à l'époque où il travaillait les samedis et les dimanches matin avec Sylvain Ménard au 98,5 montréalais. «Ce n'était pas un show d'actualité. C'était plus relax, dans le style life style

C'est depuis sa résidence qu'il diffusera sa nouvelle émission. «Ça va se faire de chez-moi, mais de temps en temps je vais venir à Québec. C'est une ville que j'aime beaucoup.» Au point de l'habiter? Le principal intéressé ne dit pas non, préférant attendre de voir ce que lui réserve sa vie professionnelle à l'autre bout de la 20.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer