Simon Durivage quitte Radio-Canada

Simon Durivage souhaite se plonger dans des projets... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Simon Durivage souhaite se plonger dans des projets qui lui permettront d'être plus près des gens.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Après 38 ans dans la boîte, Simon Durivage fera ses adieux à Radio-Canada le 19 juin prochain, au terme de la saison du Club des ex sur ICI RDI. Il en a lui-même fait l'annonce en direct à l'émission lundi midi, chaudement applaudi par le personnel.

En entrevue au Soleil, il affirme avoir amorcé cette réflexion il y a cinq ans. Âgé aujourd'hui de 70 ans, il souhaite quitter la télé au quotidien pour cultiver d'autres projets moins prenants. «Avant ma carrière dans les médias, j'ai été enseignant. J'ai envie de retrouver cette proximité avec les gens, soit dans l'enseignement, soit en donnant des conférences ou en faisant du bénévolat. J'aime beaucoup le monde de la musique classique, j'ai envie de me rapprocher de ce milieu. Je ne dis pas non à la radio.»

Bien qu'il ait passé la majorité de sa carrière à Radio-Canada, Simon Durivage lui a été infidèle à deux époques. D'abord de 1978 à 1981, alors qu'il était passé à Radio-Québec. Puis de 1997 à 2002, quand TVA lui a confié son bulletin de 22h. Durant ces cinq années, il maintiendra le bulletin au sommet des cotes d'écoute en plus de remporter des trophées Artis au Gala MetroStar, dont celui de la personnalité masculine en 2001.

Simon Durivage était entré à la radio de Radio-Canada en 1968, avant de passer à la télé quelques années plus tard à la barre du magazine Consommateurs avertis, une émission fabuleuse qui en fera une vedette. Il s'agit d'un de ses plus beaux souvenirs de carrière avec Le point, ses cinq années à TVA et Le club des ex.

L'animateur et journaliste admet avoir connu un passage à vide après l'échec brutal d'Aujourd'hui, le bulletin convivial de 17h, durant la saison 2003-2004. «On s'est cassé la gueule sérieusement avec ça. Après, j'ai un peu traversé le désert, et il a fallu que je convainque la direction de RDI de me confier l'après-midi. Puis, Le club des ex est arrivé.» L'émission, qui ne devait durer que le temps des élections, existe toujours après huit ans.

Simon Durivage assure que son départ n'est pas lié aux compressions qui affectent le diffuseur public. «Mais je suis très inquiet de l'avenir de Radio-Canada. C'est aussi la télévision traditionnelle qui s'en va tranquillement.» Il précise ne pas avoir devant lui une retraite dorée et qu'il ne bénéficie d'aucune indemnité de départ. «Je ne me plains pas mais les gens qui pensent que je quitte Radio-Canada les poches pleines se trompent», tranche-t-il, évaluant sa pension à environ 20 000 $ par année.

Simon Durivage laisse Le club des ex en bonne santé, un constat dont il a raison d'être fier. L'émission, qui figure dans le top 5 des émissions les plus regardées d'ICI RDI, lui survivra cet automne. Marie Grégoire, qui en était depuis les tout débuts, a déjà signifié qu'elle ne serait pas de retour.

Stéphane Bellavance bien entouré à Par ici l'été

Stéphane Bellavance, qui animera Par ici l'été dès lundi sur ICI Radio-Canada Télé, sera entouré de trois collaborateurs, la comédienne Geneviève Brouillette, la journaliste culturelle et ancienne VJ de MusiquePlus Valérie Roberts et l'animateur Patrick Marsolais, qui l'accompagneront chaque jour tout l'été. Des chroniqueurs se relaieront à leurs côtés. Une maison préfabriquée et une terrasse, installées en face de la Maison de Radio-Canada à Montréal, leur serviront de décor. L'émission prendra la relève d'Entrée principale en semaine à 16h.

La nouvelle belle de Normand

Les habitués de Belle et bum ne seront pas trop dépaysés, puisque c'est Mélissa Lavergne, percussionniste de l'émission, qui sera la nouvelle coanimatrice de Normand Brathwaite cet automne à Télé-Québec. Geneviève Borne, qui a elle-même annoncé son départ vendredi, confiait «n'y avoir jamais été 100 % heureuse», des propos qu'elle a souhaité nuancer par la suite. «Je suis fière et heureuse d'avoir fait partie de cette émission», a-t-elle confié au Soleil, disant néanmoins y avoir toujours joué un rôle d'outsider comme présentatrice.

La soirée est (encore) jeune à la télé

L'émission des 5 à 7 du week-end sur ICI Radio-Canada Première, La soirée est (encore) jeune, sera captée pour la télé dès l'automne. Un montage de 60 minutes de l'émission du samedi sera présenté le dimanche à 19h sur ICI ARTV, à partir du 13 septembre. La bande de Jean-Philippe Wauthier conserve sa case horaire à la radio dans son format de deux heures, les samedis et dimanches à 17h, de retour le 29 août. L'animateur promet que ses coéquipiers et lui ne seront pas moins «baveux» en passant à la télé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer