Sophie Desmarais: peine d'amour rocambolesque

Mon ex à moi... (Photo: Sébastien Raymond)

Agrandir

Mon ex à moi

Photo: Sébastien Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Une nouvelle héroïne québécoise naîtra cette semaine à Séries +. Amélie, une jeune et dynamique planificatrice financière, plongera dans un délirant tourbillon de manigances saugrenues pour reconquérir celui qu'elle aime dans Mon ex à moi.

«C'est une fille qui a toujours tout bien réussi dans la vie. On la présente comme Miss parfaite», indique Sophie Desmarais, qui incarne la demoiselle en question. Au-delà de toutes les déclinaisons de ce délire - faux accident d'auto, cadeaux, menus larcins, filatures, stripteases, alouette -, la comédienne a été intéressée «par la perte de contrôle et par comment elle va s'habituer à sa nouvelle réalité à travers les épisodes et se soigner de sa peine d'amour».

On se trouvera donc devant une authentique comédie dramatique, qui se veut touchante et comique à la fois. Mickaël Gouin (SNL Québec) et Catherine Paquin-Béchard (Complexe G) y sont les acolytes d'Amélie, question de composer une ode à l'amitié autour de cette tentative désespérée de reconquérir le fameux ex.

Isabelle Vincent incarne la mère de la jeune femme. «On a essayé de faire une relation qui n'est pas du tout clichée, qui est plus sanguine, basée sur les impatiences entre mère et fille, et pas sur un confort mielleux», explique Sophie Desmarais.

Cette dernière est tombée dans l'oeil de l'auteure Émilie Fanning après une capsule d'En audition avec Simon. «Ça fait peut-être cinq ans, c'est un tout petit truc, je ne pensais jamais que ça pourrait avoir autant de répercussions, mais ce n'est pas la première fois que j'ai un rôle à cause de ça», s'étonne l'actrice, qui a surtout joué dans des drames avant de devenir la figure centrale de Mon ex à moi.

«Avoir une série sur les épaules, c'est déjà énorme, mais en plus faire de la comédie quand tu n'en as jamais vraiment fait? C'était stressant, mais ça s'est super bien passé», constate-t-elle. Les moments de légère paranoïa et la vision un peu distordue du personnage en peine d'amour lui offraient un beau terrain pour composer le personnage. «Mais son côté très organisé, le fait de se faire des plans dans sa tête, ça peut ressembler à des choses que j'ai faites plus jeune parce que j'avais certaines insécurités», note la comédienne.

La série en 16 épisodes produite par Avanti est la première signée par Fanning, dont l'histoire tient presque du conte de fées (pour scénaristes) : «Elle a écrit un épisode, l'a envoyé à Séries +, ils ont vraiment capoté sur l'idée et en ont commandé seize», résume Desmarais.

Miryam Bouchard (Les chroniques d'une mère indigne) et Pierre Théorêt (Mauvais Karma) se sont partagé la réalisation, qui se veut «fraîche et même bonbon, à la manière de Girls, New Girl ou Sex in the City», indique l'actrice. «J'ai toujours eu un petit faible pour les séries de filles et ça fait du bien d'en faire une québécoise.»

Ces jours-ci, on peut la voir au cinéma dans le film Gurov & Anna, de Rafaël Ouellet.

Mon ex à moi sera diffusé le mardi à 21h à Séries + dès le 1er avril.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer