Marc Béland: deux rôles de survenants aux antipodes

Dans Mémoires vives, Marc Béland interprète Martin, un... (Photo fournie par ICI Radio-Canada télé)

Agrandir

Dans Mémoires vives, Marc Béland interprète Martin, un docteur sans frontières qui utilise des méthodes à la Patch Adams.

Photo fournie par ICI Radio-Canada télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) En mars, Marc Béland ne joue pas un, mais bien deux survenants, qui viennent bousculer la vie de deux héroïnes de téléroman en fin de saison. Père indigne de Maripier (Catherine Bérubé) dans Les jeunes loups à TVA, il s'apprête aussi à troubler le coeur de Claire (Marie-Thérèse Fortin) dans Mémoires vives à Radio-Canada.

Souvent associé à des personnages plus sombres et... (Photo fournie par ICI Radio-Canada télé) - image 1.0

Agrandir

Souvent associé à des personnages plus sombres et tourmentés, Marc Béland souligne, en parlant de son rôle dans Mémoires vives, qu'il est «agréable de jouer quelque chose de plus lumineux, de plus taquin».

Photo fournie par ICI Radio-Canada télé

Les personnages sont aux antipodes. «L'un est médecin, joyeux, charmant et l'autre est fourbe, intéressé, irresponsable et menteur. Il se donne des airs de gagnant, mais c'est un perdant», décrit l'acteur. Dans les deux cas, toutefois, ils surgissent après de longues années d'absence.

Dans Mémoires vives, il interprète Martin, un docteur sans frontières qui utilise des méthodes à la Patch Adams et un ex-amoureux de Claire. «Il va essayer de renouer avec elle, et surtout de la faire rire, elle aussi, comme il le fait avec ses patients, parce qu'elle vit des choses très difficiles, explique Marc Béland. Il lui apporte la bonne humeur, une soupape, un peu d'air frais, ce qui fait que ça pourrait être tentant de retourner avec lui. C'est ce qu'on saura éventuellement, moi, je ne le sais pas encore!» jure-t-il.

Les derniers épisodes de la saison avaient déjà été tournés au moment de l'entrevue, et Marc Béland sait qu'il doit apparaître dans la prochaine saison, déjà en tournage, mais pas dans quelle mesure. Il accepte volontiers que l'avenir du personnage soit entre les mains de l'auteure Chantal Cadieux. «Ça fait partie du plaisir», note-t-il.

C'est Marie-Thérèse Fortin, avec qui il a déjà fait des lectures au théâtre, qui aurait proposé son nom pour le rôle. Béland, quant à lui, en parle comme «une compagne de travail magnifique»... On sent que la chimie sera là.

Souvent associé à des personnages plus sombres et tourmentés, à la télé comme au théâtre, l'acteur souligne qu'il est «agréable de jouer quelque chose de plus lumineux, de plus taquin. J'ai un peu la fonction d'alléger l'aspect dramatique de la série.»

Il retrouve ainsi la réalisatrice Brigitte Couture, qu'il a côtoyée sur le plateau d'Annie et ses hommes, où son personnage de Renaud a marqué les mémoires. Un rôle de composition qui aurait pu tomber dans la caricature, mais à qui il a donné une vérité touchante. «C'est précieux et rare pour un acteur de pouvoir créer un lien si fort entre le public et un personnage dramatique. En voyant les réactions des familles et des gens qui travaillent avec des déficients intellectuels, ça me donnait l'impression d'être utile», indique Béland.

Ce dernier joue présentement dans Richard III, mis en scène par Brigitte Haentjens, présenté à Montréal puis à Ottawa. Il fera ensuite partie de la pièce Le repas des fauves, au Rideau Vert.

Mémoires vives est diffusé le mardi à 20h à ICI Radio-Canada télé et sera de retour à l'automne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer