Propos sur les Gaspésiens: une plainte contre Jeff Fillion au CRTC

Constatant le tollé causé par cette déclaration sur... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Constatant le tollé causé par cette déclaration sur les médias sociaux, l'animateur Jeff Fillion s'est par la suite excusé en ondes, arguant qu'il avait fait un mauvais choix de mots.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philip Toone, député néodémocrate de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, n'a pas digéré les propos «méprisants» que Jeff Fillion a tenu à l'égard des Gaspésiens. C'est pourquoi il a logé deux plaintes contre l'animateur de la radio NRJ 98,9 à Québec.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de même que le Conseil de presse du Québec devront se pencher sur les paroles que Jeff Fillion a prononcées lors de son émission du midi le 11 mars, alors qu'il était question de la filière éolienne dans l'est du Québec.

«La Gaspésie, s'ils n'ont pas de jobs, soit qu'ils déménagent ou bien ils crèveront c'est-tu assez clair?», a lancé l'animateur.

Constatant le tollé causé par cette déclaration sur les médias sociaux, Jeff Fillion s'est excusé en ondes lundi, arguant qu'il avait fait un mauvais choix de mots. «On a interprété d'une mauvaise manière, je dirais interprété au premier degré, le terme crever», a-t-il indiqué.

Pour Philip Toone, ces excuses ne sont pas assez. «On a déjà vu par le passé que les excuses de M. Fillion, ça semble ne pas aboutir à grand chose [...] La seule chose qu'il semble comprendre, c'est quand il y a des sanctions», a-t-il indiqué lorsque joint par Le Soleil.

Rappel à l'ordre

Comme animateur d'une émission d'actualité, M. Fillion doit se plier à un code d'éthique, selon M. Toone. «C'est le temps qu'il y ait un rappel à l'ordre», ajoute celui qui dit être le porte-voix de milliers de Gaspésiens qui ont littéralement «bondi» et qui sont «mécontents» de ces paroles. «Les gens de la Gaspésie sont fiers. Ils travaillent fort, autant que les gens des autres régions.»

Jean-François Fortin, le député fédéral de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, a plutôt enterré la hache de guerre avec Jeff Fillion, après avoir discuté avec lui en ondes lundi midi et après avoir obtenu des excuses de ses patrons, chez Bell Média.

«Ils se sont dissociés des propos de leur animateur-vedette», raconte M. Fortin. On lui a expliqué qu'un court délai est imposé à l'émission de Jeff Fillion avant qu'elle ne soit diffusée, mais que cette phrase serait passée entre les mailles du filet.

M. Fortin n'a pas cru bon de porter plainte au CRTC, parce que selon lui, cette démarche «accorderait trop d'importance et de crédibilité à ce personnage-là, qui ne cherche que ça».

Il n'a pas été possible mardi de s'entretenir avec Jeff Fillion ou les dirigeants de la station NRJ.

Au début du mois, Éric Duhaime, animateur du midi au FM93, a lui aussi tenu des propos durs à l'endroit de la région. «Il faut que la Gaspésie arrête de demander au reste du Québec de la faire vivre», a-t-il lancé. Philip Toone s'en était plaint à ses patrons chez COGECO, mais n'a pas cru bon loger une plainte au CRTC.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer