Dre Grey, leçons d'anatomie: l'amour au bloc opératoire

Cristina Yang (Sandra Oh), Derek Shepherd (Patrick Dempsey)... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Cristina Yang (Sandra Oh), Derek Shepherd (Patrick Dempsey) et Meredith Grey (Ellen Pompeo) en pleine action

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Il fallait quand même de l'audace pour lancer une émission qui se déroule dans le monde médical avant même la fin de la série à succès E.R., qui s'est terminée après 15 ans, en 2009. Un pari réussi pour ABC et la créatrice Shonda Rhimes, car 11 saisons plus tard, les tribulations amoureuses et professionnelles des médecins de Dre Grey, leçons d'anatomie sont toujours d'actualité.

L'émission est diffusée le jeudi soir à 20h, et ICI Radio-Canada Télé en présente actuellement la 10e saison, le samedi à 21h. L'intrigue de départ est simple et centrée sur de jeunes internes en formation dans un grand hôpital de Seattle: Meredith Grey (Ellen Pompeo), Cristina Yang (la Canadienne Sandra Oh), George O'Malley (T.R. Knight), Izzie Stevens (Katherine Heigl) et Alex Karev (Justin Chambers).

L'action débute alors que le personnage principal, Meredith Grey (aussi la «narratrice», dont on entend régulièrement la voix hors-champ), tout juste avant de commencer son internat en médecine, a une aventure avec le Dr Derek Shepherd (Patrick Dempsey), sans savoir que a) il est un neurochirurgien réputé et b) qu'il deviendra un de ses titulaires. Le chemin sera long avant que ce couple-pilier de la série finisse par se marier... sur un post-it (les habitués comprendront).

À part la trame narrative s'articulant surtout autour de la vie amoureuse des médecins en présence (qui se retrouvent, la plupart du temps, en couple entre eux), Dre Grey développe des histoires d'un ou deux épisodes, avec différents patients qui amènent autant de défis médicaux aux professionnels de la santé. Des patients qui ont d'ailleurs donné l'occasion à l'émission d'accueillir des dizaines de vedettes invitées depuis 2005, tels Faye Dunaway, Mandy Moore, Eric Stoltz, Christina Ricci ou Demi Lovato.

Prôner la diversité

Pour sa série, Shonda Rhimes a appliqué la technique de distribution appelée colorblind, c'est-à-dire sans décider à l'avance de l'origine ethnique de ses personnages ou (dans ce cas précis) de leur description physique. Rhimes désirait ainsi assurer une diversité raciale et physique au sein de la distribution, tant pour les rôles principaux que pour les rôles secondaires, ce qu'on constate en suivant la série. De même, l'homosexualité et l'homoparentalité font partie du quotidien de Dre Grey, là aussi pour représenter le principe de diversité cher à l'auteure.

Dre Grey, leçons d'anatomie (un clin d'oeil à L'anatomie de Gray, un livre de référence pour les étudiants en médecine) a connu un succès populaire immédiat, devenant l'émission la plus enregistrée aux États-Unis entre 2007 et 2011. Il faut avouer qu'avec les années, les résultats d'écoute ont baissé (pour remonter un peu dans les saisons 9 et 10), mais demeurent tout de même respectables. Depuis 2005, Dre Grey s'est également mérité une foule de prix et de nominations (notamment aux Emmy, aux Golden Globes, aux People's Choice Awards et même aux Grammy pour sa trame sonore).

La série a aussi eu une émission dérivée, Private Practice (2007 à 2013), mettant en vedette l'obstétricienne et ex-femme de Derek, Addison Montgomery (Kate Walsh), qui part s'installer dans une clinique de Los Angeles.

Notons également deux adaptations internationales: Doktorlar (2006 à 2010), diffusée en Turquie, et A Corazón Abierto (2010 à 2012), une version colombienne présentée dans plusieurs pays hispanophones.

Le monde de Shonda

En plus de faire de certains acteurs pas très connus de véritables stars (Ellen Pompeo, par exemple), Dre Grey a «mis au monde» sa créatrice et productrice, Shonda Rhimes. D'abord scénariste pour le cinéma (À la croisée des chemins, avec Britney Spears, et Le journal d'une princesse 1 et 2), Rhimes, 45 ans, est devenue un véritable phénomène télévisuel aux États-Unis.

Avec sa maison de production ShondaLand, elle voit bien sûr aux destinées de Dre Grey, mais aussi à celles de ses deux autres émissions à succès: Scandal (saison 4 en cours) et How to Get Away with Murder, dont la première saison a débuté en septembre dernier.

Pour assurer une place de choix à sa «reine» en heure de grande écoute, la soirée du jeudi à ABC est d'ailleurs chapeautée depuis l'automne par l'acronyme TGIT (Thank God It's Thursday) et aligne de 20h à 23h les trois émissions de l'auteure chouchou.

Le retour de Dre Grey, leçons d'anatomie semble assez certain pour l'année prochaine (tous les acteurs principaux auraient signé l'an dernier un contrat pour deux saisons), mais disons qu'après 11 saisons (et probablement une douzième), on ne serait pas surpris que l'hôpital Grey + Sloan de Seattle ferme ses portes plus tôt que tard.

***

Fiche signalétique

Titre: Dre Grey, leçons d'anatomie (Grey's Anatomy)

Provenance: États-Unis (ABC)

Début de la diffusion: printemps 2005

Nombre de saisons: 11 (231 épisodes) *La 10e saison est actuellement diffusée en français à ICI Radio-Canada Télé

Durée de chaque épisode: 43 minutes

Créatrice : Shonda Rhimes

Interprètes: Ellen Pompeo, Patrick Dempsey, Sandra Oh, Justin Chambers, James Pickens Jr, Chandra Wilson, Sara Ramirez, Kevin McKidd, Jessica Capshaw, Jesse Williams et Sarah Drew

Résumé: La vie personnelle et professionnelle d'internes, de résidents et de leurs titulaires en médecine dans un grand hôpital de Seattle

Sur un air connu

C'est un euphémisme de dire que la musique joue un rôle important dans Dre Grey, l'utilisation régulière de celle-ci est en fait une des particularités de l'émission. On l'entend souvent en sourdine, mais elle occupe à l'occasion tout l'espace sonore. On parle bien ici de chansons (surtout indie et folk), pas seulement de musique instrumentale... à part bien sûr le très distinctif thème de la série, Cosy in the Rocket, du duo anglais électro Psapp (la pièce complète a aussi des paroles: goo.gl/MdHsKo).

D'ailleurs, caractéristique musicale de taille, tous les épisodes portent le titre d'une chanson - A Hard Day's Night, Time After Time, Under Pressure, Sweet Surrender, etc. Le site TuneFind (tunefind.com), spécialisé en musique de films et de séries télé, indique qu'en 11 saisons, on a entendu... 1241 pièces (en totalité ou en partie) dans Dre Grey (pour les maniaques, TuneFind détaille tous les moments où on entend lesdites pièces, pour chacun des épisodes). Le Music Lounge d'ABC (abc.go.com/music-lounge) fournit également plusieurs informations musicales.

Sans surprise, entre 2005 et 2009, quatre albums composés de chansons tirées de l'émission ont été lancés, de même que la bande sonore d'un épisode très spécial (le 18e de la septième saison), Song Beneath the Song, présenté le 31 mars 2011. Aussi appelé «l'épisode chanté», il se déroule un peu comme une comédie musicale et est ponctué de pièces interprétées par les acteurs principaux, la meilleure étant sans contredit Sara Ramirez (Dre Callie Torres, goo.gl/kNTfcI), qui est aussi... une chanteuse se produisant régulièrement sur Broadway.

Enfin, parmi tous les artistes invités à figurer dans l'univers musical de Dre Grey, signalons la présence (sonore) du Québécois Patrick Watson (au 16e épisode de la saison 3, en 2007) avec The Great Escape, qu'on a entendue presque au complet, alors que des gens se présentaient à l'hôpital pour identifier leurs proches blessés ou décédés lors d'un grave accident de traversier. Un grand moment d'émotion dont on se souvient encore.

Isaiah Washington... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Isaiah Washington

Photothèque Le Soleil

Katherine Heigl... (Photo: archives AFP) - image 3.1

Agrandir

Katherine Heigl

Photo: archives AFP

Des départs fracassants

Au dernier épisode de la troisième saison, Cristina Yang (Sandra Oh) se retrouvait au pied de l'autel, à deux doigts d'épouser son amoureux et titulaire en cardiologie, le Dr Preston Burke (Isaiah Washington). Mais le promis ne se présenta pas au mariage... et le Dr Burke ne revint jamais dans la série.

Dans la réalité, c'est la façon qu'a imaginée l'auteure Shonda Rhimes pour «sortir» Washington, congédié à la suite d'insultes homophobes proférées (plus d'une fois...) à l'endroit de son collègue T.R. Knight (George O'Malley). Ce départ (et les raisons l'entourant) avait fait grand bruit à l'époque dans les médias américains, et disons que la carrière d'Isaiah Washington a ensuite connu un gros creux de vague.

Autre départ acrimonieux: celui de Katherine Heigl (Izzie Stevens), qui a tiré sa révérence en plein milieu de la sixième saison. En fait, ça faisait deux ans que le torchon brûlait entre Heigl et Rhimes: profitant de son succès télévisuel, l'actrice tournait de plus en plus au cinéma (dans des films très oubliables), obligeant l'auteure à développer une partie des intrigues de la série selon les disponibilités de l'interprète d'Izzie, celle-ci ayant exigé un horaire «allégé». Cet «allègement» a même amené l'actrice à retirer son nom de la course aux Emmy (en 2008), car elle estimait que «l'écriture» reliée à son personnage ne méritait pas une nomination.

Le tout aurait culminé quand, un jour de tournage, Katherine Heigl (qui a une réputation tenace de «diva de plateau») ne s'est tout simplement pas présentée au travail, insatisfaite de l'évolution de son rôle. Shonda Rhimes a alors envoyé Izzie «réorienter sa vie» à l'extérieur de l'émission... et ne se gêne pas depuis pour dire qu'elle ne travaillera plus jamais avec une «méchante» personne comme Katherine Heigl.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer