Du mensonge de gros calibre

Normand D'Amour, Sylvain Marcel, Fanny Mallette, Éric Bruneau...

Agrandir

Normand D'Amour, Sylvain Marcel, Fanny Mallette, Éric Bruneau et Pierre Verville font partie de la brochette d'acteurs de Mensonges.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Club illico et AddikTV ont frappé un grand coup l'an dernier avec leur première série originale sur des pros de l'interrogatoire, Mensonges. De qualité exceptionnelle, l'oeuvre de Gilles Desjardins s'est rendue aux Gémeaux, récoltant rien de moins que les trophées de la meilleure série et de la meilleure actrice pour Fanny Mallette. Des récompenses parfaitement méritées.

N'empêche que Mensonges n'a pas eu la visibilité d'un Unité 9 ou d'un 19-2. Si j'étais vous, je me précipiterais sur les DVD de la première saison pour en voir la suite, offerte depuis mercredi aux abonnés de Club illico, qui paient 9,99 $ par mois. Si vous préférez mettre cet argent ailleurs, vous pouvez attendre qu'AddikTV la diffuse quelque part au printemps, quoiqu'il faut aussi être abonné. On peut déjà annoncer qu'il y aura une troisième saison.

Toujours habilement réalisée par Sylvain Archambault, la série reprend alors qu'on découvre le corps d'Eugène Foucault, le fameux Monsieur Bonbon, que Maxime Moreli (Éric Bruneau) poursuivait sans relâche à la saison un. Lui et cinq cadavres d'enfants sont trouvés dans le fleuve, portant tous la même signature : bouche et yeux cousus et des entailles aux oreilles. Cette intrigue occupera toute la saison, en plus des enquêtes ponctuelles.

À propos de Monsieur Bonbon, des doutes planent sur Maxime, qui ne dit clairement pas tout et fait tout pour bousiller l'enquête. Rien pour le rapprocher de Julie (Fanny Mallette), en processus de réconciliation avec son infidèle de mari.

Lévesque (Pierre Verville) étant nommé à l'état-major, il cède sa place de patron à Phil Walker (Normand D'Amour), pas reconnu pour sa patience et adepte du travail de terrain. Le mot d'ordre de Walker : «Pas de théories, des faits pis des résultats!» Un cauchemar pour Julie, qui préfère les interrogatoires. Imaginez sa colère quand elle apprendra que c'est son père (Gabriel Arcand) qui a recommandé Walker à ce poste.

Mensonges repose sur un trio solide d'acteurs principaux, d'une redoutable efficacité. On aimait déjà le sympathique Bob Crépault (Sylvain Marcel), on va l'adorer cette saison. L'auteur, qui admet que la deuxième saison est plus sombre que la première, a eu plus souvent recours à la bonhomie de Bob, de sorte qu'on ne sombre jamais dans la lourdeur. Quoique Bob, qui fréquente toujours la soeur de Maxime, Carla (fabuleuse Mélissa Désormeaux-Poulin), connaîtra des jours difficiles.

Gilles Desjardins nous manipule à la perfection dès le début de la série. Brillant, cet auteur. Espérons qu'il ne se sauve pas des Gémeaux s'il gagne encore cet automne. L'an dernier, il avait quitté la cérémonie avant le triomphe.

Encore cette année, une pléiade de bons acteurs se succèdent dans les rôles de suspects et de témoins. Parmi eux, Pierre Lebeau, dans le rôle d'un père dont le fils s'est suicidé, et qui apparaît dans la mire de Julie. On verra plus tard Yves Jacques en avocat, Élise Guilbault, Julie Perreault, Gaston Lepage, Marc Béland, Sylvie Drapeau, Julie Le Breton et d'autres. Qui a menti parmi eux?

***

Déménagement de TVA Québec: c'est officiel

TVA Québec a confirmé ma nouvelle d'octobre sur son déménagement dans l'ancien édifice du Ludoplex, adjacent au nouvel amphithéâtre. Comme prévu, la station quittera l'immeuble de l'avenue Myrand dans Sainte-Foy, qu'elle occupait depuis sa fondation il y a 60 ans. 

Les employés des secteurs de la production, des nouvelles et des sports occuperont leur nouvel espace à la fin mars 2016, avec des équipements plus modernes, ce qui marquera le passage de TVA Québec à la haute définition. À peine amorcée dans les anciens studios, cette conversion avait été interrompue, annonçant un déménagement prochain. Le personnel de l'administration et des ventes devra toutefois emménager dans les locaux du Journal de Québec, sur l'avenue Béchard dans Vanier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer