Une histoire vraie: l'humour est dans le flou

Louis Morissette... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Louis Morissette

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Savez-vous départager le vrai du faux dans les épisodes d'Une histoire vraie? La nouvelle émission aux allures de documentaires sur les vedettes québécoises semble semer la confusion dans certains ménages, au grand plaisir de son producteur, Louis Morissette.

Benoît Cyr, Marc-André Vigneault et Yannick Savard se sont présentés chez KOTV avec leur concept. «Ils avaient déjà fait un pilote avec les moyens du bord», raconte Louis Morissette, qui a été séduit par l'idée de présenter de faux documentaires fabriqués à partir d'éléments biographiques et d'archives véridiques. «Ça ne ressemblait à rien de ce qu'il y a dans l'offre télévisuelle au Québec», note-t-il.

Après la diffusion de l'émission où Rémi-Pierre Paquin confie qu'il est un tricheur compulsif aux jeux télévisés, des commentaires pour l'encourager à surmonter cette situation ont afflué sur la page Facebook de l'acteur. «Ça va être magnifique sur le Facebook de Joël [Legendre] lorsqu'on verra qu'il organise des combats de chiens!» lance le producteur, qui s'amuse ferme. «Les gens sont mystifiés, parfois ça les choque, ça les frustre vraiment. Ils veulent comprendre, ils veulent savoir. Alors que pour Providence, c'est faux et ils l'acceptent, parce que c'est présenté pour ce que c'est, une fiction.»

Une histoire vraie utilise plutôt tous les codes du documentaire : des entrevues, des archives, de fausses traductions, la petite musique mélodramatique et les renversements pimentent chaque épisode.

Les artistes sont impliqués dès le départ dans la construction de leur documentaire fictif «pour identifier quelque chose dans leur vie qui pourrait être une base intéressante». L'actrice Julie Perreault, par exemple, a accouché de son fils le 11 septembre 2001, alors que s'effondraient les tours du World Trade Center. «Il y a des événements paranormaux dans sa maison, son fils est possédé et elle fera appel à des spécialistes de détection d'esprits», raconte Morissette. Parmi eux, il y a Alex Perron - qui fait vraiment partie d'un groupe qui observe les phénomènes paranormaux.

Geneviève Brouillette, quant à elle, a vu le Gémeaux de la meilleure actrice lui passer sous le nez au profit de celle qui jouait sa soeur jumelle dans Apparences, Myriam LeBlanc. «On a imaginé qu'elle avait relancé sa carrière en développant ses talents de ventriloque», indique le producteur.

Plus de 130 000 spectateurs écoutent l'émission chaque semaine, une cote d'écoute exceptionnelle pour Télé-Québec. Une deuxième saison devrait être tournée cet été. Les autres projets de la boîte (Les gars des vues, C'est ma toune, Québec Western, Patrice Lemieux 24/7 bientôt sur Super Écran et Med sur Vrak 2) se portent ou augurent plutôt bien. «Ah oui, parmi les autres projets, on devrait refaire un autre Bye bye», glisse Louis Morissette.

Une histoire vraie est diffusée le mercredi à 19h30 à Télé-Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer