La liste d'épicerie des Golden Globes

Billy Bob Thornton dans Fargo, sacrée meilleure minisérie... (Photo La Presse Canadienne, Matthias Clamer)

Agrandir

Billy Bob Thornton dans Fargo, sacrée meilleure minisérie et inspirée du célèbre film des frères Coen

Photo La Presse Canadienne, Matthias Clamer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) The Affair, Fargo, Jane the Virgin, Transparent... Vous en verrez de plus en plus de ces titres peu familiers dans la liste des récipiendaires des Golden Globes. C'était manifeste dimanche dernier : le jury semble déterminé à récompenser des séries toutes nouvelles, bijoux provenant de chaînes spécialisées ou de services de vidéo en ligne aux auditoires plus modestes que ceux des grands réseaux.

Gina Rodriguez dans la comédie Jane the Virgin... (Photo fournie par CW) - image 1.0

Agrandir

Gina Rodriguez dans la comédie Jane the Virgin

Photo fournie par CW

Ruth Wilson (Alison) et Dominic West (Noah)dans The... (Photo fournie par Showtime) - image 1.1

Agrandir

Ruth Wilson (Alison) et Dominic West (Noah)dans The Affair, une série donton devient accro.

Photo fournie par Showtime

Avec les froids sibériens et la tentation du cocooning, les boulimiques de séries, moi le premier, voudront les ajouter à leur liste. Mais quelles sont donc ces séries apparemment si méritantes? Un tri s'impose.

Commençons par The Affair, sacrée meilleure série dramatique, titre de Showtime aux États-Unis, et accessible chez nous sur The Movie Network. Rien encore en français. Une oeuvre dont vous deviendrez accro, qui a pris le pari de raconter deux fois la même histoire, selon les versions bien différentes de ses protagonistes, soumis à un interrogatoire de police. Quand il part en vacances avec sa femme et ses quatre enfants dans une ville côtière, Noah Solloway, joué par Dominic West, voit sa rencontre avec une jeune serveuse chambouler sa vie. Dans ce rôle pour lequel elle a été récompensée dimanche, Ruth Wilson se permet un jeu beaucoup plus nuancé que dans Luther, où elle incarnait la meurtrière rousse folle à enfermer.

Mais ma véritable découverte demeure Fargo, meilleure minisérie, inspirée du célèbre film des frères Coen, ici producteurs. Il y a quelque chose de Twin Peaks dans le traitement et l'ambiance de cette histoire, plantée dans un bled du Minnesota. La vie misérable d'un agent d'assurances méprisé par sa femme et intimidé durant sa jeunesse tourne à la tragédie à l'arrivée d'un être singulier, joué par Billy Bob Thornton, formidable de perversité. Manipulateur, ce Lorne Malvo profite de chacune de ses faiblesses pour corrompre le pauvre type et foutre le bordel partout sur sa route. La série est diffusée en français à Super Écran et en anglais sur FXX Canada.

Du côté des comédies, j'ai bien aimé la sympathique Jane the Virgin, dont l'héroïne, Gina Rodriguez, a été sacrée meilleure actrice dans une comédie. L'existence d'une jeune Latino-Américaine, Jane, prend l'allure d'un telenovela, digne de ceux qu'elle regarde religieusement avec sa grand-mère et sa mère, quand elle tombe enceinte sans jamais avoir eu de relation sexuelle. Inséminée par erreur, résultat d'un quiproquo invraisemblable, elle devra se démêler entre une mère qui manque de maturité, un amoureux confus et désarçonné, un séduisant géniteur au mariage chancelant et un père qu'elle ne connaît pas encore. C'est drôle, pétillant, se donne des airs de telenovela sans pour autant manquer d'intelligence. La série est diffusée sur les chaînes affiliées à The CW, mais n'est pas accessible en français, hélas.

C'est néanmoins l'audacieuse série Transparent qui a remporté le Globe de la meilleure comédie et sa vedette, Jeffrey Tambor, celui du meilleur acteur. Il y joue un retraité qui doit annoncer à ses trois enfants devenus adultes, des êtres égoïstes, qu'il est transgenre et passe de Morton à Maura. Judith Light, l'ancienne héroïne de Madame est servie (Who's the Boss?), y incarne son ex-femme. Ne la cherchez pas sur votre télé, la série est relayée par Amazon Prime, un concurrent de Netflix, qui n'est même pas accessible chez nous. Impossible de la visionner autrement qu'en la piratant pour l'instant.

Aussi captivantes soient-elles, toutes ces séries ont éclipsé des titres bien ancrés, pourtant méritoires, mais boudés par les Globes, qu'on pense seulement à Game of Thrones (Le trône de fer), Orange Is the New Black, Masters of Sex et The Good Wife (Une femme exemplaire). J'aurais aussi beaucoup aimé voir Matthew McConaughey ou Woody Harrelson monter sur scène pour leur formidable performance dans True Detective, une oeuvre réussie à tous points de vue. Mais au rythme où les bonnes séries se multiplient, les laissés-pour-compte risquent aussi de devenir légion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer