Le comédien Michel Daigle est décédé

Michel Daigle est connu notamment pour son rôle... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Michel Daigle est connu notamment pour son rôle de Nounou dans la série Lance est compte.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Montréal) Nounou est mort. Il incarnait l'être au grand coeur, sans malices, celui sur qui on peut toujours compter. L'acteur Michel Daigle, dont le rôle le plus célèbre demeure celui de Nounou dans Lance et compte, est décédé dans la nuit de mercredi à hier à l'âge de 69 ans des suites d'une hémorragie interne, à Montmagny. Il souffrait d'un cancer du pancréas, qu'il avait caché jusqu'à sa mort, même à sa fille Rachel.

Résident de Saint-Jean-Port-Joli, le comédien originaire de Sainte-Perpétue était hospitalisé depuis le 31 décembre dernier à l'Hôtel-Dieu de Montmagny. Il avait subi une opération à une hanche l'automne dernier. Ses derniers rôles réguliers à la télévision auront été ceux de Robert O'Hara dans le téléroman O' à TVA et du père de Mimi dans La galère à Radio-Canada.

Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Québec, Michel Daigle avait notamment étudié avec Marie Tifo et partagé la scène avec elle au Trident, avant de la retrouver dans O' plusieurs années plus tard. Il connaîtra une longue carrière d'acteur, tenant l'un de ses premiers rôles à Radio-Canada dans le téléroman Les as, de Victor-Lévy Beaulieu en 1977. Son personnage de soigneur du National, qu'il a incarné dès la première saison de Lance et compte, l'aura fait connaître au grand public.

Tout de même discret, Nounou aura néanmoins marqué les fidèles de la série par son caractère attachant. L'auteur et journaliste Réjean Tremblay souhaitait avec ce personnage illustrer le contraste entre la dureté de l'entraîneur et la bienveillance du soigneur. «Je trouvais tellement flagrant que le coach était l'image paternelle traditionnelle, celui qui disputait les plus malcommodes et qui faisait des colères, contrairement à la nounou, la maman, qui consolait les petits, ramassait les patins à terre, décrochait les chandails. Le surnom de Nounou vient de là», raconte-t-il.

Tous les fans ont gardé en mémoire cette scène de vestiaire où Jacques Mercier (Yvan Ponton) demande au soigneur de retirer le chandail de Pierre Lambert. «Nounou! Y'a un chandail icitte là que j'peux pus sentir, qui m'écoeure!»

Même si le personnage avait quitté le National, Réjean Tremblay a tenu à lui écrire quelques scènes dans les suites Nouvelle génération, La reconquête et La revanche, désormais propriétaire du «Bar à Nounou». «Il partait de chez lui dans le Bas-du-Fleuve et en profitait pour revoir ses petits gars [les comédiens de la série]. On aurait dit que le rôle avait déteint sur lui», poursuit l'auteur, chagriné, qui le savait malade depuis longtemps.

Outre Lance et compte, Michel Daigle a tenu le rôle de Jean-Maurice Gagnon dans la comédie Chop-suey à TVA, et celui du propriétaire de snack-bar Édouard Lirette dans Virginie. On a pu le voir énormément au théâtre et au cinéma dans Bonheur d'occasion, Filière 13, En terrains connus et Le démantèlement. Ceux qui l'ont connu parlent d'un être affable, à l'image de la plupart de ses personnages.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer