Charles Gervais: l'effet miroir du petit écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Les fictions télévisées nous ressemblent et nous rassemblent. Avec le documentaire Télé en série, Trio Orange et le réalisateur Charles Gervais se penchent sur ce que les téléromans et les séries à succès peuvent bien dire de ceux qui les regardent.

«Les fictions télé sont un moteur et un miroir de notre société. C'est intéressant de voir comment on les consomme à travers le monde, comment elles reflètent le milieu dans lequel elles naissent et comment elles l'influencent ensuite», résume le réalisateur.

Celui-ci a mis en lumière ce phénomène en tendant le micro à des téléspectateurs et aux artisans de la télé québécoise, par l'entremise de l'animateur Sébastien Diaz, avec qui il a travaillé pour l'émission Format familial.

L'auteur François Avard (Les Bougon) croit par exemple que la télévision québécoise a pris une tangente réaliste ces dernières années et qu'elle montre la société telle qu'elle est, maintenant «ce qui nous aide à passer à la prochaine étape», indique Gervais.

Le comédien et auteur Réal Bossé (19-2) est plutôt convaincu que les séries doivent amener les téléspectateurs à voir plus loin que leur quotidien. Guy Nadon (O') considère pour sa part qu'en créant un référent commun, elles remplacent une véritable littérature populaire. Le documentaire permettra aussi d'entendre les points de vue des auteurs Réjean Tremblay (Les jeunes loups, Lance et compte) et Jacques Davidts (Les Parent), ainsi que du réalisateur Éric Tessier (O', 3X rien).

Vue d'ailleurs

L'équipe de tournage s'est ensuite déplacée à Miami, dans les coulisses du telenovelas Le talisman, et en Turquie, le deuxième plus grand producteur de séries télé au monde après les États-Unis, sur le plateau de la série Lovebird.

«Les séries turques sont distribuées un peu partout dans le monde musulman et ailleurs. Certaines sont vues par 400 millions de personnes, souligne le réalisateur. Comme elles présentent une image de la femme assez moderne et libérée, c'est fascinant de voir l'impact que ça a.»

La présentation de Télé en série survient peu après que Charles Gervais, dont le dernier long métrage documentaire La part d'ombre, tourné au Cambodge, a remporté deux prix Gémeaux, eut réalisé son premier court métrage de fiction. Intitulé Collisions, celui-ci a été sélectionné comme film d'ouverture des 32es Rendez-vous du cinéma québécois.

Le réalisateur, qui dit s'intéresser avant tout à «l'élan créatif chez l'humain, son désir de se dépasser et d'inventer de nouveaux paramètres à la réalité», a d'ailleurs deux projets de longs-métrages de fiction en développement.

Le documentaire Télé en série sera présenté à Télé-Québec le 5 janvier à 20h et rediffusé les 7 janvier à 13h30 et 11 janvier à 22h55.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer